/sports/racing
Navigation

Hugo Houle maintient la cadence au Tour de France

Hugo Houle
Photo d'archives, AFP Hugo Houle

Coup d'oeil sur cet article

Impressionné par le rythme effréné auquel la course s’est déroulée, le Québécois Hugo Houle (Astana) a finalement été le 52e cycliste à franchir la ligne d’arrivée de la neuvième étape du Tour de France, dimanche. 

Pour une deuxième journée de suite, une étape dans les Pyrénées attendait les coureurs à la veille de leur première journée de congé.

«C’était impressionnant, le tempo imposé! J’ai gagné des médailles sur ma plateforme d’entraînement aujourd’hui [dimanche], ça veut dire que la forme est bonne et que ça roulait très vite!», a déclaré le cycliste de Sainte-Perpétue à Sportcom. Ce dernier s’est dit satisfait de sa performance.

«L’étape est partie à vive allure et les jambes ont très bien répondu. Je suis resté dans le peloton avec mes coéquipiers et Jumbo-Visma a assuré un rythme assez incroyable derrière», a-t-il ajouté.

Une fois qu’il a jugé que son travail était accompli, Houle s’est laissé décrocher à la dernière montée pour terminer la course plus tranquillement.

Pendant un bon moment, la journée semblait appartenir à Marc Hirschi de l’équipe Sunweb, qui a pédalé en solo sur plus de 75 km, en plein contrôle de cette étape de 153 km entre Pau et Laruns. Le Suisse a été rejoint avec moins de 2 km à parcourir par un groupe formé du champion en titre Egan Bernal (Ineos), de Primoz Roglic (Jumbo-Visma), de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et de Mikel Landa (Bahrain-McLaren).

Tout s’est joué dans un sprint chaudement disputé où le Slovène Tadej Pogacar a eu le dessus sur son compatriote Primoz Roglic et sur Marc Hirschi.

Cette deuxième place a tout de même permis à Roglic de s’emparer du maillot jaune et il compte maintenant une avance de 21 secondes sur le Colombien Egan Bernal au classement général provisoire. L’ancien meneur Adam Yates (Mitchelton-Scott) glisse quant à lui au 8e échelon (+1 min et 2 s) après avoir fini 15e dimanche.

Le coéquipier de Hugo Houle chez Astana, Miguel Angel Lopez, a conclu tout juste derrière Yates et pointe désormais au 9e rang du classement général provisoire (+1 min, 15 s).

«Miguel [Angel Lopez] a perdu un peu de temps sur les favoris, mais ce n’est rien de catastrophique. Ce n’est pas idéal et il était déçu, mais il reste encore beaucoup de chemin et c’était une journée très difficile», a défendu Houle, provisoirement 72e au général.

Journée de repos bien méritée

Les coureurs profiteront d’une journée de congé lundi avant de reprendre la compétition mardi pour une dixième étape de 168,5 km.

«On est toujours contents d’avoir une journée de repos et elle va faire du bien demain. La forme est bonne et je récupère bien depuis le début, mais je suis quand même très heureux d’avoir congé», a affirmé celui qui participe au Tour de France pour la deuxième fois de sa carrière.

Jusqu’à maintenant, Houle a enregistré trois top 15 depuis le début du Tour, dont une 11e place où il a grandement aidé son équipe. Il a également terminé 16e lors de la troisième étape.

«J’ai fait une superbe semaine. J’ai toujours été présent aux avant-postes quand il fallait, mais le fait saillant a été d’être devant dans les coups de bordure vendredi et d’avoir fait la différence, a-t-il souligné. Ça augure bien pour la suite! On reste calme, on se repose et il y a encore plein d’opportunités qui vont se présenter.»