/sports/racing
Navigation

«Je sens que la victoire est proche»

Raphaël Lessard s’élancera sixième dimanche à Darlington en camionnettes NASCAR

Strat 200
Photo courtoisie, Écurie Kyle Busch Motorsports

Coup d'oeil sur cet article

La série des camionnettes NASCAR fera une première escale en neuf ans au circuit de Darlington, en Caroline du Sud, dimanche après-midi.

Il s’agira de l’avant-dernière épreuve du calendrier régulier avant le début des éliminatoires, auxquelles seulement les 10 premiers au classement cumulatif seront qualifiés.

Le temps presse pour tous ceux qui aspirent à se tailler une place, dont Raphaël Lessard, détenteur du 13e rang au tableau et concédant 73 points à Todd Gilliland, actuellement 10e.

Trois top 10

Une victoire permet à tout pilote du plateau de prendre part aux séries, peu importe sa récolte de points. Le jeune Québécois, à son 20e départ à vie dans la troisième division du NASCAR, est conscient qu’il s’agit là de son seul espoir de rejoindre ce groupe sélect des 10 plus méritants.

« Je vais aborder cette course en sachant que je peux la gagner, a dit Lessard en entrevue téléphonique au Journal. Et je vais vous dire que je suis très confiant de bien performer. »

À ses quatre dernières présences dans la série des camionnettes, le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce a inscrit trois top 10. 

Plus la saison progresse, plus il démontre une grande maturité au volant de sa Toyota Tundra préparée par la réputée écurie Kyle Busch Motorsports (KBM). Ses récents résultats le prouvent hors de tout doute.

« J’ai toujours été dans le coup dernièrement, a-t-il raconté. Et c’est de bon augure pour la suite des choses. Je sens, en fait, que la victoire est proche. L’important, c’est de rouler avec les meneurs en fin de course et de me battre pour la victoire. »

En terrain inconnu

En raison de la pandémie, aucune séance d’essais ni de qualifications ne figure à l’horaire.

« Ce n’est pas la situation idéale, a-t-il avoué. Je me suis entraîné avec le simulateur, cette semaine, en espérant qu’il nous permettra d’aborder cette course avec de bons réglages, notamment au chapitre de la suspension. »

Lessard, à sa toute première présence à Darlington, s’élancera de la sixième place sur la grille de départ de l’épreuve qui s’amorcera vers 14 h.

« C’est une bonne position pour commencer la course, a-t-il fait remarquer. Je n’aurai pas à me battre pour remonter le peloton. Le but, c’est de garder contact avec ceux qui sont devant moi et, qui sait, tenter de les doubler. »

Tracé étrange

Les dirigeants du NASCAR ont prévu un drapeau jaune « technique » dès le 15e tour. 

« Ce sera une bonne occasion d’évaluer le comportement de la camionnette et de procéder à des changements au besoin », d’indiquer Lessard.

« À première vue, c’est une piste plutôt étrange qui ne se compare à aucun autre circuit ovale. L’enchaînement des deux premières courbes est très complexe. Habituellement, tu lèves le pied à l’entrée d’un virage et accélères par la suite. Mais à Darlington, tu dois lever le pied une seconde fois quand tu sors de la courbe. Les virages trois et quatre sont heureusement moins compliqués.

« Kyle Busch m’a aussi mis en garde à propos du revêtement qui, un peu à l’image de celui de Homestead [en Floride], était en très mauvais état. Je devais ménager mes pneus. »

Bayne et Biffle au départ

Parmi les 34 engagés de cette 15e étape de la saison, on retrouvera deux revenants. Trevor Bayne, absent des circuits du NASCAR depuis deux ans et gagnant surprise des 500 Milles de Daytona en 2011, pilotera la camionnette numéro 40 de l’équipe Niece Motorsports.

De son côté, Greg Biffle, dont la dernière présence en Coupe NASCAR remonte à 2016, a été recruté par l’écurie GMS (numéro 24) pour renouer avec la série des camionnettes. À son seul départ l’an dernier, le pilote de 50 ans avait remporté la course disputée à Fort Worth, au Texas, à bord d’un bolide de l’équipe KBM. Un autre vétéran, David Ragan, est également inscrit à l’épreuve.


♦ Le Québécois Alex Labbé s’est classé au 16e rang lors de l’épreuve de la série Xfinity disputée samedi à Darlington. À l’issue d’une fin de course enlevante, le vainqueur Brandon Jones a su profiter d’un accrochage impliquant le meneur Ross Chastain et son principal poursuivant Denny Hamlin pour s’emparer de la tête avec moins de deux tours à parcourir. Parlant de Labbé, il annoncera, vendredi, qu’un commanditaire majeur québécois viendra l’appuyer financièrement pour quatre épreuves d’ici à la fin de la saison.