/news/health
Navigation

Le rhume ordinaire pourrait protéger contre la grippe saisonnière

Coup d'oeil sur cet article

Si contracter le rhume est désagréable pour tout le monde, il pourrait toutefois s'avérer utile pour les personnes atteintes en les prémunissant contre la grippe saisonnière. 

C’est la conclusion principale qui ressort d’une nouvelle étude de l’Université Yale, publiée dans le journal de science médicale The Lancet Microbe.

Les auteurs de l’étude ont analysé trois années de données prélevées chez plus de 13 000 patients et ont découvert que les anticorps générés lorsque le corps combat un rhume ordinaire – un virus qui fait partie de la famille des «rhinovirus» – sont utiles pour repousser le virus responsable de la grippe saisonnière, aussi appelée «influenza».

«Lorsque nous avons regardé les données, il est devenu clair que très peu de gens ont eu les deux virus au même moment», a expliqué dans un communiqué Ellen Foxman, l’auteure principale de l’étude.

Les chercheurs ont toutefois expliqué que l’étude n’avait pas pris en compte les impacts du rhinovirus sur la possibilité d’attraper la COVID-19, et que le nouveau coronavirus n’était tout simplement pas un des sujets de l’étude.

La période de grippe saisonnière de la période 2018-2019 était la plus longue depuis 5 ans au Canada. Chaque année, environ 300 personnes meurent de la grippe saisonnière au Québec. À l’échelle mondiale, le nombre de décès de la grippe saisonnière fluctue entre 290 000 et 650 000 annuellement.