/sports/hockey/canadien
Navigation

Max Domi sur le marché des transactions?

Coup d'oeil sur cet article

Max Domi sera-t-il de retour avec le Canadien de Montréal la saison prochaine? Si cette possibilité semble improbable pour plusieurs, l’attaquant de 25 ans n’a pas demandé de quitter le giron. 

C’est ce qu’a avancé le journaliste du réseau Sportsnet Elliotte Friedman samedi soir. Selon le chroniqueur prisé de la LNH, une rencontre a eu lieu entre le directeur général Marc Bergevin et le nouveau représentant du joueur, Darren Ferris.  

«Il n’a pas trop voulu donner de détails au sujet de la rencontre, mais une chose qu’il [m']a dite, c’est que Max Domi n’a pas demandé au Canadien de l’échanger», a commenté Friedman sur les ondes de la chaîne sportive.

«Je ne sais pas où tout ça mènera, mais Domi n’a pas exigé une transaction.»

Lorsque Bergevin a acquis le fougueux numéro 13 des Coyotes de l’Arizona, à l’été 2018, il a explosé dans le frénétique marché montréalais avec une récolte de 28 buts et 72 points avec 80 minutes de punition.

Il a toutefois déçu, cette saison, avec 44 points, dont 17 buts, en 71 rencontres et semblait frustré de son utilisation lorsqu’il est passé d’un joueur de centre à un rôle d’ailier. En éliminatoires, il a amassé trois aides au premier match face aux Flyers de Philadelphie sans noircir la feuille de pointage par la suite.

Néanmoins, la semaine dernière, Ferris a déclaré au journaliste de la chaîne TVA Sports Louis Jean que son client «adore Montréal et qu’il souhaite sincèrement y demeurer».

«C’est l’équipe qui décidera dans quelle direction elle veut aller, a-t-il ajouté. La dernière saison a été difficile pour Max, mais il n’y a pas d’animosité envers l’équipe.»    

«Il est disponible»

Du point de vue de la direction, Bergevin a déjà reconnu que Domi aurait pu en donner plus. Et puisque ce dernier aura droit à l’arbitrage cet automne, lorsque son entente viendra à échéance, une décision pourrait être prise sous peu. 

La semaine dernière, lors d’un segment à la radio WGR Sports de Buffalo, Friedman a laissé entendre que Domi «est disponible» et qu'«il y a un marché pour lui», principalement du fait que Bergevin ne voudra pas lui consentir 5 M$ par saison, si un arbitre lui accorde un tel salaire.

«Je crois qu’ils vont explorer le marché pour lui, a-t-il prédit. Je pense qu’il était frustré de son rôle, surtout en séries.»

«On voit où cette équipe se dirige à la position de centre et elle a donné les rennes à Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki.»

Photo AFP

Les Sabres intéressés?

Tel que cité par le quotidien The Gazette, l’ancien défenseur du CH Craig Rivet, qui coanimait l’émission, est d’avis que les Sabres doivent faire son acquisition.

«Les Sabres ont désespérément besoin d’un deuxième centre, a indiqué celui qui a joué à Buffalo de 2008 à 2011. Lui donner un contrat de six ans à 5,5 ou 5,75 M$ aurait du sens. 

«C’est un gars qui peut te donner entre 50 et 65 points par saison à jouer sur un trio derrière Jack Eichel.»

Domi empochait 3,15 M$ au cours de la plus récente campagne, la dernière année à son pacte de deux ans et 6,3 M$ que Bergevin lui a offert en juin 2018.