/weekend
Navigation

Une période d’adaptation à prévoir

Suzanne Vallières
Photo courtoisie, François Couture Suzanne Vallières

Coup d'oeil sur cet article

Psychologue et auteure de plusieurs livres sur l’éducation des enfants, dont les Psy-trucs, des best-sellers qui viennent d’être réédités et mis à jour, Suzanne Vallières reconnaît que la rentrée scolaire 2020 ne sera pas comme les autres. En entrevue, elle partage quelques conseils avisés pour les parents, pour que la transition se fasse en douceur.

La spécialiste fait remarquer que le Québec est divisé en deux, question rentrée scolaire, selon les régions : certains enfants retourneront en classe après deux mois de congé... et d’autres n’y sont pas allés depuis presque six mois.

« La première recommandation que je ferais aux parents, c’est vraiment de remettre une routine stable le plus rapidement possible, dèsla rentrée scolaire officielle si ce n’est pas déjà fait. Il y a des enfants qui ont fait beaucoup d’écrans, beaucoup de jeux vidéo. À cause du confinement, les gens ne savaient plus comment les occuper, alors les écrans ont pris énormément de place. Pour les enfants, revenir dans une routine, recommencer l’école, se lever tôt le matin, ça risque d’être un petit peu plus difficile. »

Certains enfants risquent aussi d’être anxieux. « Dans le cas des enfants qui ont tendance à être anxieux, et qui sont restés à la maison, la rentrée scolaire du mois de septembre risque d’être plus difficile pour eux. Comme parent, il faut être solide. Il faut faire confiance à nos institutions aussi. Beaucoup de protocoles ont été mis en place. Il faut que l’enfant ait un adulte solide devant lui, qui lui dit : je t’envoie dans cette institution parce que je crois que tu es en sécurité. J’y crois ; vas-y. » 

« Si nous, comme parent, on est chancelant, on se demande, on n’est pas sûr, on a peur, et qu’on nomme ces peurs, c’est certain que notre enfant va devenir anxieux rapidement. »

Les Psy-trucs pour les préados de 9 à 12 ans<br/>
Suzanne Vallières<br/>
Les Éditions de l’Homme<br/>
224 pages
Photo courtoisie
Les Psy-trucs pour les préados de 9 à 12 ans
Suzanne Vallières
Les Éditions de l’Homme
224 pages

Plus de fatigue

Suzanne Vallières rappelle que tout le monde est en période d’adaptation. « L’enfant risque de trouver ça difficile, comme nous on trouve ça difficile. L’enfant va vivre une période d’adaptation, de septembre à octobre. Comme parent, il faut s’en souvenir : ça demande plus d’énergie. L’enfant risque d’être plus fatigué en rentrant à la maison. »

Elle suggère de montrer le côté positif de la rentrée. « Oui, c’est vrai qu’il y a de la distanciation sociale, mais en même temps, tu es à l’école : tu peux voir tes amis, ce qui n’était pas possible en mars. »

Elle ajoute que tout le monde recommence une vie un peu plus dans la norme, même si cette norme n’est plus ce qu’elle était, et qu’elle risque de ne plus être comme ça de toute façon. « Ce qu’il faut se dire, c’est que les enfants s’adaptent souvent plus rapidement que les adultes. »

La psychologue fait remarquer que ce ne sera pas facile non plus pour les professeurs, qui doivent tout mettre en place. « La patience, des fois, risque d’être un petit peu moins au rendez-vous... il faut se rappeler de ça. On est 300-400 personnes dans une institution publique, tous en adaptation. Ça se peut que des fois ce soit un petit peu tendu ou plus difficile. »

Les Psy-trucs pour les enfants de 6 à 9 ans<br/>
Suzanne Vallières<br/>
Les Éditions de l’Homme<br/>
224 pages
Photo courtoisie
Les Psy-trucs pour les enfants de 6 à 9 ans
Suzanne Vallières
Les Éditions de l’Homme
224 pages

Dormir suffisamment

La clef pour réussir à passer à travers une journée où il faut s’adapter : le sommeil. Il faut donc que les enfants se couchent tôt, dit-elle. « Une bonne nuit de repos va faire la différence. »

À surveiller : la perte d’appétit, les pleurs, les symptômes reliés à l’anxiété comme se ronger les ongles, des tics, l’insomnie. « À ce moment, il faut peut-être aller consulter, pour que l’enfant puisse liquider ce qui l’inquiète, de quoi il a peur. »

  • Suzanne Vallières est psychologue, formatrice spécialisée, psychothérapeute, conférencière et mère de trois enfants.
  • La collection à succès Les Psy-trucs a été traduite en six langues.