/sports/football
Navigation

Les Chiefs sont prêts, clame leur entraîneur

Les Chiefs sont prêts, clame leur entraîneur
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le retour au travail approche à grands pas chez les Chiefs de Kansas City, qui disputeront leur match inaugural de la saison jeudi, et leur instructeur-chef Andy Reid estime que sa troupe est bien disposée à amorcer la défense de son titre du Super Bowl.

Aux dires du pilote d’expérience, la formation du Missouri a pu se concentrer sur les préparatifs de la campagne qui s’entamera avec un duel contre les Texans de Houston. Avec en tête le quart-arrière Patrick Mahomes, elle a tout ce qu’il faut pour répéter ses exploits, mais ses partisans espèrent que les joueurs de l’équipe ont pu garder toute leur tête malgré l’euphorie liée au sacre de février dernier.

Reid assure que ses hommes sont suffisamment en bonne forme pour avoir une chance de devenir le premier club à remporter la finale deux ans d’affilée depuis les Patriots de la Nouvelle-Angleterre il y a plus de 15 ans.

«Vous vous préoccupez toujours de ceux – joueurs et entraîneurs – qui célèbrent et de tout cela. Bien, il n’y a pas eu beaucoup de festivités, puisque nous avons été confinés à nos maisons, a-t-il affirmé au réseau NBC Sports en évoquant la crise du coronavirus. Ce que je peux souligner maintenant, c’est la façon de travailler des gars, à quel point ils se sont démenés. Pour cela, je suis fier d’eux.»

En fait, l’ancien instructeur des Eagles de Philadelphie a insisté sur le professionnalisme de ses ouailles.

«Ils sont arrivés au camp avec la bonne attitude. Je crois que tout le monde ici – et probablement que c’est le cas partout dans la ligue – est heureux de pouvoir recommencer à jouer. Il y a une excellente énergie.»

Sans LDT

Même si les Chiefs ont vu le garde Laurent Duvernay-Tardif renoncer à la campagne 2020, cela ne signifie pas qu’ils sont pris au dépourvu. L’offensive demeure redoutable avec Mahomes et le receveur de passes Tyreek Hill, entre autres. En défense, le portrait peut paraître plus nébuleux, particulièrement à la position de demi de coin. Du côté gauche, la suspension de quatre matchs de Bashaud Breeland n’aide pas, mais le directeur général Brett Veach a voulu se montrer rassurant, lui qui croit que des jeunes comme Rashad Fenton ainsi que Bopete Keyes pourront faire leur place.

«Nous sommes enthousiastes vis-à-vis la façon que ces gars-là ont joué, a émis le DG aux médias, dimanche. Plusieurs observateurs les ont vus se développer. Évidemment, on a toujours gardé les canaux de communication ouverts afin d’essayer d’améliorer notre formation. Obtenir des vétérans à cette position était dans notre esprit tôt au camp d’entraînement. Mais à mesure qu’il avançait, nous étions contents de constater les gros pas en avant réalisés par ces jeunes.»