/news/currentevents
Navigation

Jusqu'à 125 000 $ d'amende pour avoir «harcelé» un cougar

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de la Saskatchewan qui a eu la très mauvaise idée de harceler un cougar en l'attaquant avec une fronde dans le parc national de Banff, en Alberta, risque de payer très cher pour son geste irréfléchi. 

Selon ce qu'a indiqué Parcs Canada aux médias locaux mardi, Joseph Villela, un homme de 40 ans de Prince Albert, s'était arrêté en bordure de l'autoroute transcanadienne, près de Lake Louise, le 31 mai dernier après avoir aperçu un cougar qui se promenait du mauvais côté de la clôture séparant la route de la forêt.

Or, plutôt que de simplement observer l'animal sauvage ou prendre une photo, l'homme aurait utilisé une fronde pour s'attaquer au félin en lui tirant des projectiles.

À l'arrivée des responsables de Parcs Canada sur place, l'homme avait déjà fui les lieux, mais des témoins ont pu fournir des photos du suspect et de son véhicule. Les gardiens du parc n'ont donc eu guère de mal à retracer et arrêter l'homme.

Joseph Villela fait face à deux accusations, soit d'avoir perturbé un animal sauvage dans un parc national et d'avoir eu en sa possession une arme à feu, à l'occurrence la fronde qu'il a utilisée pour harceler le cougar. Cette dernière est considérée comme une arme à feu en vertu de la loi sur les parcs nationaux du Canada.

Il comparaitra le 4 novembre. S'il est reconnu coupable, il pourrait recevoir des amendes totalisant jusqu'à 125 000 $