/news/education
Navigation

Le nombre d’écoles touchées par la COVID-19 augmente, le ministre Jean-François Roberge se fait rassurant

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les cas de COVID-19 s’additionnent dans les écoles de la province, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a tenté encore une fois de se faire rassurant, tout en admettant que la situation n’est pas «parfaite».

• À lire aussi: 120 écoles touchées par la COVID-19 au Québec

• À lire aussi: Pire journée de la pandémie à Québec: le «virus est un peu partout, maintenant»

La COVID-19 s’est invitée dans 120 écoles de la province, selon la recension officielle faite par Québec en date du 4 septembre. De ce nombre, 50 cas rapportés sont en processus de validation. 

Les personnes infectées sont des élèves ou des membres du personnel. 

Photo JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

En point de presse à Québec mardi avant-midi, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a reconnu que la situation «n’était pas parfaite», tout en ajoutant qu’il était impossible qu’elle le soit «dans un contexte de pandémie mondiale».  

  • Écoutez le témoignage d'une mère dont le fils a été en contact avec un jeune infecté par la COVID-19 à la garderie, à l'émission de Geneviève Petter à QUB radio:   

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Le ministre a tout de même voulu se faire rassurant, rappelant que 118 cas avaient été détectés alors que le réseau scolaire québécois compte 1,4 million d’élèves et de membres du personnel.

«Ces chiffres sont à mettre en perspective», a-t-il rappelé. 

  • Écoutez l'entrevue avec Daphnée Dion-Viens, journaliste au Journal de Québec, à QUB Radio:  

Il a par ailleurs répété que la stratégie gouvernementale, qui mise sur les «bulles-classes», a pour objectif de maintenir les écoles ouvertes. Les groupes fermés permettent d’isoler certains élèves plutôt qu’un établissement au complet, lorsqu’un cas est confirmé.

«On ne veut pas retourner à des écoles fermées. On l’a vécu ce printemps. C’est quelque chose qui a laissé des traces, chez le personnel, chez les parents, chez les élèves. On va tout faire pour éviter de fermer à nouveau des écoles», a-t-il affirmé.

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Le ministre se dit convaincu de la capacité d’adaptation des élèves et du personnel scolaire, dans ce contexte de pandémie, même si les inquiétudes sont bien réelles.

«Tout ce monde-là est en train d’apprendre la nouvelle normalité en temps de COVID: qu’est-ce que c’est, enseigner, apprendre. Je suis conscient qu’il y a quand même un niveau d’anxiété élevé par rapport aux autres années. Mais chaque jour qui passe, on s’approprie ces nouvelles façons de faire», a-t-il ajouté.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com