/news/currentevents
Navigation

Le chauffard de Brossard a déjà eu affaire à la justice

La Commission d’examen des troubles mentaux l’avait jugé non dangereux

FD-DELIT-FUITE
Photo Agence QMI, Sydney Dagenais Le chauffard accusé en lien avec le délit de fuite de lundi soir dernier à Brossard, Radoslav Guentchev, a blessé gravement un cycliste sur la rue Niagara, puis tué une piétonne sur le boulevard Pelletier.

Coup d'oeil sur cet article

Le chauffard accusé d'avoir volontairement tué une piétonne et blessé gravement un cycliste lundi à Brossard ne représentait pourtant pas « un risque important pour la sécurité du public », selon la Commission d’examen des troubles mentaux.

• À lire aussi: Un homme arrêté après un double délit de fuite à Brossard

• À lire aussi: Deux personnes grièvement blessées dans un délit de fuite à Brossard

Radoslav Guentchev, 30 ans, a plusieurs antécédents judiciaires, surtout en matière de menaces, et un dossier de voies de fait.

À deux reprises, en 2013 et 2017, il a été déclaré non criminellement responsable après des accusations pour harcèlement criminel et pour avoir menacé un voisin. 

Or, la Commission d’examen des troubles mentaux, un tribunal administratif qui détermine quand un tel individu peut être relâché, a estimé en février 2019 qu’il devait être libéré sans condition puisqu’il n'était plus dangereux, selon le document judiciaire dont Le Journal a obtenu copie.

« Au cours de la dernière année, l’accusé n’a pas été réhospitalisé et n’a pas eu affaire aux forces policières. Il n’a présenté aucune exacerbation de symptômes psychotiques, mentionne-t-on dans la décision. L’accusé a pris conscience qu’il ne doit plus se mettre ‘‘les pieds dans les plats’’. »

On explique que Guentchev souffre de divers troubles mentaux et qu’il présente une déficience intellectuelle légère. Il est toutefois sous médication. 

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx avec Richard Martineau à QUB radio:

Graves accusations

Cette fois-ci, le trentenaire fait de nouveau face à la justice pour de graves accusations après le double délit de fuite dont il aurait été l’auteur.

Il est accusé de meurtre non prémédité, de voies de fait graves mettant la vie en danger, d’omettre de s’être arrêté après un accident causant la mort et des lésions corporelles et de conduite dangereuse.

Selon nos informations, les autorités ont des raisons de croire qu’il aurait délibérément happé ses victimes. 

Rappelons que vers 18 h 15, à Brossard, le chauffard aurait heurté un cycliste sur l’avenue Niagara, puis une piétonne sur le boulevard Pelletier.

La piétonne de 45 ans, Huiping Ding, a succombé à ses blessures mardi matin. On craignait toujours pour la vie du cycliste de 50 ans, Gérard Chong Soon Yuen.

Selon le Service de police de l'Agglomération de Longueuil, les victimes avaient été choisies au hasard et l’homme arrêté était possiblement en état de crise lors des événements. 

Évaluation psychiatrique

Radoslav Guentchev a brièvement comparu par téléphone au palais de justice de Longueuil, mardi en fin d’après-midi. 

Il reviendra devant le tribunal vendredi pour son enquête sur remise en liberté. Il demeure détenu pour le moment. 

Son avocat, Me Rémi Quintal, a mentionné qu’il pourrait à ce moment demander une évaluation psychiatrique. 

Les parents de l’accusé ont préféré décliner notre demande d’entrevue.

– Avec Michaël Nguyen