/sports/tennis
Navigation

Bianca Andreescu un cas douteux en vue de Roland-Garros

Bianca Andreescu un cas douteux en vue de Roland-Garros
Photo d'Archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur Sylvain Bruneau doute énormément que Bianca Andreescu soit prête à temps pour disputer les Internationaux de France, qui auront lieu cette année du 21 septembre au 11 octobre. 

La championne en titre des Internationaux des États-Unis est présentement aux prises avec une blessure récurrente à un pied.

«On essaie d’être très intelligents et prudents, a expliqué Bruneau mercredi, lors d’une entrevue au réseau TSN. On progresse, mais je crois que ce sera trop juste pour la saison sur terre battue. La décision n’a pas été prise, on verra quand on sera rendu là.»

Andreescu a disputé son dernier match sur le circuit en octobre 2019. Elle avait alors dû se retirer des Finales de la WTA en raison d’une blessure à un genou.

Bruneau ne cache pas que sa protégée a connu des hauts et des bas au cours de ces longs mois loin de la compétition. Ne pas pouvoir défendre sa couronne à Flushing Meadows a été particulièrement souffrant pour la joueuse de 20 ans qui pointe au sixième rang mondial.

«Ce n’est pas facile après ce qui s’est passé l’année dernière à New York de regarder (les Internationaux des États-Unis) de l’extérieur, a confié Bruneau. Mais elle va mieux et elle travaille très fort. On met l’accent sur le conditionnement physique et elle est en très bonne forme. Elle frappe aussi un peu la balle.»

Malgré toutes les frustrations vécues au cours de la dernière année, Bruneau affirme qu’Andreescu garde le moral.

«Mentalement elle va bien aussi. C’est une fille positive de nature et elle très bien entourée. On essaie de mettre les choses en perspective, a poursuivi Bruneau. Elle est jeune, c’est une compétitrice, mais il faut penser à l’avenir et à ses objectifs. Présentement, toutes ses énergies sont concentrées à revenir en force et en santé.»

Selon l’aménagement des compétitions par la WTA après la saison sur terre battue, Bruneau espère qu’Andreescu pourra disputer quelques tournois d’ici la fin de l’année 2020.