/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Boule Noire faisait-il de la musique noire?

Coup d'oeil sur cet article

Tu es un homme, vieux, blanc, n’ayant pas une goutte de sang indien dans tes veines ? Bonne chance ! Mieux vaut ne pas faire de la musique au Canada, tu n’es admissible pour aucun prix.

Après avoir créé des prix pour les personnes « s’identifiant comme femmes », un prix pour les auteurs-compositeurs autochtones, un autre pour les jeunes compositeurs émergents, voilà que la SOCAN crée une nouvelle récompense : « Le Prix de la musique Noire canadienne ». J’ai tiqué quand j’ai vu cette expression « musique Noire canadienne ».

Je me demande si Elizabeth Blouin-Brathwaite, qui est une femme et qui est jeune (ouf, elle coche au moins deux cases), mais qui est la fille de Normand Brathwaite et Johanne Blouin, est assez « noire » pour participer à ce prix.

TANT DE QUESTIONS...

Je me demande ce que Georges Thurston, mieux connu sous le nom de Boule noire, le créateur de Aimes-tu la vie ?, penserait de cette décision de la SOCAN de créer un tel prix.

« Le Prix de la musique Noire canadienne reconnaîtra et récompensera le talent artis-tique dont font preuve les créateurs de musique Noire (dans les domaines de l’écriture de chansons, de la composition musicale, de la production, etc.), et ce, dans n’importe quel genre musical. »

C’est quand la dernière fois que vous avez vérifié la couleur de peau de l’auteur des paroles, quand vous fredonnez une chanson ?

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher au micro de Pierre Nantel à QUB radio:

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Je me demande : si une musique est composée par un Noir, mais que les paroles sont écrites par un Blanc (ou un Asiatique ou un autre membre de la grande diversité humaine), cette chanson est-elle considérée comme de la « musique noire canadienne » ?

Si une musique est composée par un Blanc (ou un Asiatique ou un autre membre de la grande diversité humaine), mais que les paroles sont écrites par un Noir, cette chanson est-elle considérée comme de la « musique noire canadienne » ?

« Peuvent s’inscrire au concours les créatrices et créateurs de musique qui sont de descendance noire. Dans le cas d’un collectif ou band, tous les membres du groupe doivent répondre aux critères d’admissibilité du concours. »

Autrement dit, si tu as un groupe de dix musiciens, mais qu’un seul a le malheur de ne pas être noir... tu es disqualifié.

Qui décidera de la remise des prix ? Un jury et un comité consultatif composés d’artistes noirs et de leaders noirs de l’industrie musicale.

Donc, on nous envoie comme message qu’il faut être noir pour juger de la qualité de la « musique noire ». Penserait-on deux secondes à préciser que les jurés doivent être blancs pour juger de la « musique blanche » ?

Une autre question...

Vous connaissez Imposs (de son vrai nom Stanley Rimsky Salgado) ? C’est un rappeur d’origine haïtienne, un ancien du groupe Muzion. Quand il fait du hip-hop avec Marie-Mai, comme son succès de l’été Sans lendemain, fait-il de la « musique noire canadienne » ?

ÉBÈNE ET IVOIRE

Quand Sir Paul McCartney et Stevie Wonder chantaient Ebony and Ivory, sur l’harmonie des touches blanches et noires du piano, faisaient-ils de la musique blanche... ou de la musique noire ?