/news/politics
Navigation

Un caucus de la rentrée virtuel pour la moitié des élus caquistes

Tests négatifs pour les ministres Bonnardel, Rouleau et Jolin-Barrette

Coup d'oeil sur cet article

Compte tenu du niveau de risque actuel à Québec et de l’effet domino causé par la contamination de la mairesse de Longueuil, la moitié de la députation caquiste devra se contenter de participer de façon virtuelle à son caucus présessionnel.

• À lire aussi: COVID-19: effet domino parmi les politiciens

• À lire aussi: Réaction en chaîne autour de la mairesse de Longueuil

Il avait d’abord été prévu que la quasi-totalité des 76 députés caquistes seraient répartis dans trois salles différentes, à l’Assemblée nationale, jeudi et vendredi, afin de préparer la rentrée parlementaire du 15 septembre. 

Un changement de plan a finalement été annoncé en fin de journée, mercredi. «Environ la moitié des élus seront sur place. Les autres participeront virtuellement aux échanges», a fait savoir l’aile parlementaire caquiste.

La trentaine d’élus qui seront présents physiquement – dont le chef caquiste, François Legault, nous a-t-on confirmé – seront ainsi répartis dans deux salles distinctes, plutôt que trois, soit le Salon rouge et la salle Pauline-Marois, dans le nouveau pavillon.

Tests négatifs pour trois ministres

Au cabinet du premier ministre, on reconnaît que les événements de la journée de mardi ont pesé dans la balance.

D’une part, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé que la région de la Capitale-Nationale était en mode «préalerte» jaune.

Dans les heures qui ont suivi, les ministres François Bonnardel, Chantal Rouleau et Simon Jolin-Barrette ont dû se placer en isolement volontaire et préventif après avoir appris que la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, qu’ils ont côtoyée la semaine précédente, avait contracté la COVID-19. 

Les résultats des tests des trois ministres se sont finalement avérés négatifs, ont-ils annoncé tour à tour, mercredi, sur Twitter. 

«Suite aux recommandations de la Santé publique, je me place en isolement préventif jusqu’au 16 septembre», a communiqué en premier le ministre des Transports, François Bonnardel. 

«Rappelons-nous l’importance de respecter toutes les règles sanitaires en vigueur. On a un combat à gagner ensemble», a-t-il ajouté. 

La ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, a aussi été rassurée d'obtenir un résultat négatif. Comme M. Bonnardel, elle demeurera en isolement préventif jusqu'au 16 septembre.

Une rentrée sans leader?

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, a également annoncé un résultat négatif. Tout porte à croire qu’il devra lui aussi s’isoler de façon préventive jusqu’au 16 septembre, une information qu’il n’a pas été possible de confirmer auprès de son entourage. 

Le cas échéant, le leader parlementaire du gouvernement n’aura d’autre choix que de briller par son absence lors de la rentrée à l’Assemblée nationale, mardi prochain. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com