/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: les écoles de la Mauricie se préparent en vue d'une deuxième vague

Coup d'oeil sur cet article

Les écoles de la Mauricie sont en mode préparation si une deuxième vague de la COVID-19 force le retour des cours en ligne. Les outils technologiques ont été commandés en grand nombre et on forme les élèves et les parents pour qu'ils se familiarisent avec les plateformes.

Des centaines de parents à Trois-Rivières ont reçu une lettre d'avertissement dans les derniers jours. Le Centre de services scolaire Chemin-du-Roy annonce que chaque élève aura besoin d'un portable, d'un iPad ou d'une tablette avec un micro et une caméra. La connexion internet est aussi nécessaire. S'il devient impossible de fournir ce matériel, les établissements scolaires devront procéder à des prêts.

«Nous avons déjà une cinquantaine de demandes précises. À ce moment-ci, nous sommes en mesure de fournir à la demande, par contre je dois admettre que dans l'éventualité d'une fermeture complète, il va y avoir un enjeu d'approvisionnement. Notons que Québec nous a remis 900 000 $ supplémentaires cette année pour l'acquisition de matériel informatique», a expliqué le directeur général du Centre de services scolaire Chemin-du-Roy, Luc Galvani.

L'enjeu principal pour le Centre de services scolaire de l'Énergie est l'accès à internet haute vitesse pour toutes les familles. Les données révèlent que plus de 630 élèves n'y ont pas accès.

«Nous savons que 1000 élèves autant du secondaire que du primaire auront besoin d'un ordinateur ou d'une tablette. Puis, concernant les branchements, bien on s'organise pour que nos bornes sans fil demeurent fonctionnelles dans les cours scolaires, et ce, même si les écoles ferment leurs portes. De cette façon, les parents pourront venir dans les cours, télécharger les documents ou effectuer les envois entre les périodes de travail à la maison. Puis, une ligne téléphonique restera disponible pour assurer un suivi», a souligné le directeur général du Centre de services scolaire de l'Énergie, Denis Lemaire.

Les défis logistiques sont réels. D'autant plus que le risque est que l'écart d'apprentissage soit plus grand selon les ressources familiales. L'objectif premier est de garder les élèves motivés pour éviter les décrochages puisque le taux de diplomation dans les écoles publiques est d'environ 75 %.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.