/news/politics
Navigation

Transferts en santé: Legault et Ford craignent un nouveau déséquilibre fiscal

Coup d'oeil sur cet article

Les premiers ministres François Legault et Doug Ford ont joint leur voix mercredi pour demander au fédéral d’augmenter ses transferts en santé de manière récurrente et sans condition sans quoi un nouveau déséquilibre fiscal pourrait apparaître.

Au moment où les revenus des provinces augmentent d’environ 3% chaque année, les dépenses dans le domaine de la santé bondissent de 5 à 6%, a rappelé le premier ministre du Québec, lors d'un point de presse conjoint avec M. Ford à Mississauga. Le vieillissement de la population et l’achat de nouveaux médicaments ou de nouvelles technologies sont en cause.

François Legault et son homologue ontarien, Doug Ford, se sont adressés au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, pour lui demander de hausser les versements du fédéral dans le domaine de façon «récurrente et sans condition». Pour le moment, les deux premiers ministres n’ont pas encore chiffré leurs demandes, mais comptent arriver avec des demandes précises «dans les prochaines semaines».

Sur les quelque 200 milliards $ dépensés dans le domaine de la santé cette année, seulement 42 milliards $ sont fournis par le gouvernement fédéral, soit une proportion d’environ 20%.

«On ne peut pas en financer 80% avec à peu près la moitié des impôts. On a besoin du gouvernement fédéral», a-t-il insisté.

Un transfert de points d’impôts est aussi exclu puisque cela ne réglerait pas le problème sur le fond, a estimé François Legault.

«[Même] si on réglait une partie du déséquilibre fiscal, si on peut dire, par un transfert de points d’impôts, le problème continue de s’empirer avec les années parce que la croissance des dépenses en santé est de 5 à 6%», a indiqué le premier ministre du Québec.

«Même s’il n’y a pas de déséquilibre fiscal, il y en a un qui se crée chaque année avec l’augmentation des dépenses en santé», a-t-il ajouté par la suite.

Il a également rappelé que ses homologues des autres provinces et lui s’entendent déjà sur l’importance d’augmenter les transferts en santé.

Questionné à ce sujet lors d’un point de presse plus tôt en journée, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a rappelé les sommes qu’il avait déjà accordées aux provinces dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

«Mais on va continuer d’être là et j’ai bien hâte d’entamer des discussions avec les premiers ministres des provinces et des territoires sur les prochaines étapes et les façons qu’on va pouvoir aider. Comme je dis depuis le début, notre gouvernement sera là pour assurer la santé et la sécurité des Canadiens», a-t-il ajouté.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com