/news/society
Navigation

Interdiction de fusils d’assaut: manifestation proarmes samedi à Ottawa

Interdiction de fusils d’assaut: manifestation proarmes samedi à Ottawa
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des amateurs d’armes à feu prévoient de manifester samedi, à Ottawa, pour protester contre les nouvelles restrictions mises en place par le gouvernement Trudeau dans la foulée de la tuerie en Nouvelle-Écosse, au printemps.

La Coalition canadienne pour les droits des armes à feu (CCFR), qui organise l’événement, a fait savoir qu’il s’agira de la première marche de militants proarmes de cette ampleur au pays depuis les années 90.

Ceux-ci sont en colère contre le gouvernement libéral, qui a interdit, au début mai, les fusils d’assaut de type militaire, notamment les modèles derrière les massacres à la mosquée de Québec, en janvier 2017, et à la Polytechnique, en décembre 1989.

Ce décret a été adopté à la suite de la fusillade la plus meurtrière de l’histoire du pays, survenue les 18 et 19 avril derniers en Nouvelle-Écosse. La nouvelle réglementation vise d'ailleurs les deux armes qui ont permis à l’assaillant d’enlever la vie à 22 innocents.

Or, pour les militants qui comptent manifester samedi, ce durcissement des règles va beaucoup trop loin et il n’était pas du tout nécessaire de prohiber ces armes.

«Chaque fois que quelqu'un fait quelque chose d'illégal avec une arme à feu au Canada, le gouvernement impose davantage de règles exclusivement aux propriétaires d'armes à feu autorisées», a dénoncé par communiqué Rod Giltaca, PDG et directeur général de la CCFR.

Il n’a pas manqué de rappeler que les armes utilisées par Gabriel Wortman pour perpétrer son massacre en Nouvelle-Écosse ont été obtenues illégalement de toute façon. Ce décret n’aurait donc pas pu empêcher cette tragédie, a laissé entendre la Coalition canadienne pour les droits des armes, qui s’est tournée vers les tribunaux pour forcer le fédéral à faire marche arrière.

Selon la CCFR, des centaines de milliers d’armes d’assaut, pourtant achetées en bonne et due forme, sont en train d’être confisquées à cause de cette législation.

Rappelons que les fusils en question n’ont d’importance que pour les amateurs de tir et pour les collectionneurs, étant beaucoup trop puissants pour la chasse.