/world/pacificasia
Navigation

Vidéo porno «likée» par un ambassadeur : la Chine dénonce un piratage

Vidéo porno «likée» par un ambassadeur : la Chine dénonce un piratage
AFP

Coup d'oeil sur cet article

PÉKIN | L’ambassade de Chine à Londres a appelé Twitter à enquêter après ce qu’elle présente comme le piratage du compte officiel de son ambassadeur, lequel a « aimé » une vidéo pornographique.

Le court clip était présent mercredi pendant plus d’une heure dans la rubrique des publications « aimées » par Liu Xiaoming, attirant un flot de réactions amusées de la part d’internautes.

« Certains militants anti-Chine, faisant preuve de malveillance, ont pris pour cible le compte Twitter de l’ambassadeur (...) en utilisant des procédés méprisables afin d’usurper » son identité, a indiqué l’ambassade.

« Nous condamnons cet agissement avec la plus grande fermeté. Nous avons signalé l’incident à Twitter et nous réservons le droit de prendre des mesures complémentaires », a-t-elle souligné dans un communiqué publié mercredi heure de Londres.

« Nous appelons Twitter à mener une enquête minutieuse, à prendre cette affaire très au sérieux, en espérant que les internautes ne croirons pas à ces fausses informations et ne les propagerons pas. »

Contacté par l’AFP, un porte-parole du réseau social américain a refusé de réagir aux propos de l’ambassade de Chine.

Liu Xiaoming est l’un des diplomates chinois les plus directs. Il n’hésite pas à accorder des interviews à la presse étrangère afin de défendre les positions de son gouvernement.

Twitter est bloqué en Chine et la pornographie y est interdite.

Mais de nombreux diplomates et journalistes de médias d’État ont ouvert ces dernières années des comptes sur le réseau social pour y publier leurs points de vue.

Liu Xiaoming a créé son compte Twitter en octobre 2019. Il compte actuellement plus de 85 000 abonnés.