/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Assouplissements à la bulle-classe: d’autres élèves en bénéficieront

Assouplissements à la bulle-classe: d’autres élèves en bénéficieront
Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

Coup d'oeil sur cet article

Les assouplissements annoncés par Québec, qui permettent la reprise des programmes de sports-études et les activités parascolaires, profiteront aussi aux élèves en difficulté et à ceux qui étaient privés de cours préalables à leur admission au cégep.

• À lire aussi: Reprise du sport étudiant partout

• À lire aussi: Les bulles-classes sont-elles efficaces malgré les rassemblements à l’extérieur de l’école?

À partir du 14 septembre, les élèves pourront être intégrés à deux autres groupes stables, à l’extérieur de leur bulle-classe, ce qui leur permettra de pratiquer différentes activités sportives et artistiques, a confirmé vendredi le ministre Jean-François Roberge.

Il a également précisé que des professionnels pourront regrouper des élèves vulnérables en petits groupes stables, dans le respect des mesures de distanciation physique, même s’ils proviennent de groupes-classes différents.  

Sans ces assouplissements, l’Association des orthopédagogues du Québec craignait que des élèves vulnérables ne reçoivent pas les services auxquels ils avaient droit habituellement.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Nicolas Prévost, président de la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE), avec Geneviève Pettersen à QUB radio:   

 

Cours à option  

Les élèves de 4e et 5e secondaire pourront aussi suivre des cours à option nécessaires à leur admission au cégep dans certains programmes à l’extérieur de leur bulle-classe, a précisé Québec vendredi.  

Jeudi, Le Journal rapportait que des élèves étaient privés de ces cours en raison des contraintes liées à la bulle-classe.    

Les assouplissements pour les élèves en difficulté et les cours à option seront maintenus, peu importe le niveau d’alerte régional, précise-t-on.  

Le sport-études et les activités parascolaires à l’extérieur de la bulle-classe seront toutefois autorisés seulement dans les régions classées vertes ou jaunes, selon le nouveau système d’alerte régionale.  

L’étanchéité des groupes-classes devra être à nouveau respectée même en dehors des heures de cours lorsqu’une région passera en alerte modérée (orange). En zone rouge, les activités parascolaires seront tout simplement suspendues.   

Le milieu du sport étudiant est satisfait de la reprise des activités parascolaires. « On est heureux de ce qui est annoncé », a réagi le président-directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), Gustave Roel. Il comprend de l’annonce du ministre de l’Éducation que les sports civils devront également restreindre leurs activités dans les régions classées orange et rouges.    

« Ça reprend la cohérence qu’on demandait », dit-il, en entrevue avec notre Bureau parlementaire. Rappelons que le ministre Roberge s’était attiré les foudres des jeunes athlètes en imposant un respect strict des classes-bulles à la veille de la rentrée scolaire, provoquant l’annulation de nombreuses activités sportives. Les jeunes dénonçaient une injustice par rapport à la pratique des sports civils, qui n’a jamais cessé. 

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.