/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Du renfort du privé pour traquer les cas de COVID

La santé publique de l’Estrie recrutera des enquêteurs

Coup d'oeil sur cet article

La Direction de la santé publique de l’Estrie s’apprête à recruter des employés liés à une firme privée pour l’aider dans ses enquêtes sur les cas de COVID-19.

Selon nos sources, un total de six nouveaux « enquêteurs » rattachés à l’entreprise Global Excel vont se joindre à l’équipe de la santé publique dans les prochaines semaines. 

La multinationale spécialisée dans les assurances voyages et médicale serait sur le point de signer un contrat pour venir prêter main-forte au personnel chargé de retracer les cas de COVID-19 et leurs contacts.

L’entreprise, qui a des bureaux aux États-Unis et au Mexique, a son siège social canadien à Sherbrooke.

Région jaune

En plus des enquêteurs du privé, huit postes d’infirmières vont s’ajouter dans les prochaines semaines. 

Il faut dire que la région a été prise de court avec des éclosions dans un CHSLD de Lambton et dans un quartier résidentiel de Sherbrooke. En date de jeudi, on comptait près d’une centaine de cas positifs dans le quartier d’Ascot.

L’Estrie a d’ailleurs été incluse dans les quatre régions jaunes du Québec, soit en préalerte pour la propagation du coronavirus. 

On comptait jeudi 24 nouveaux cas et on s’attend à en annoncer une vingtaine d’autres vendredi. Cela fait donc croire aux autorités de la santé publique que la région restera dans la catégorie jaune au moins pour le moment.

Inquiétude

La hausse soudaine des cas a semé l’inquiétude dans la population. Des bouchons se sont créés près des centres de dépistage.

La situation est toutefois moins critique que la semaine dernière où l’on avait atteint un sommet de 40 cas positifs pour une seule journée.

La recherche des personnes en contact avec les gens infectés s’avère toutefois plus complexe. Plusieurs des cas ne sont pas liés entre eux et proviennent du milieu communautaire.


En mars, une quarantaine de membres du personnel de la Direction de la santé publique ont été infectés par la COVID-19.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.