/news/green
Navigation

Toujours l’enfer en Californie

La fumée épaisse qui recouvre une bonne partie de la côte de l’État bloque la lumière du soleil

US-FIRES
Photo AFP Une carcasse de voiture à Fresco, en Californie, témoigne de la violence des feux de forêt en Californie.

Coup d'oeil sur cet article

Des Québécois qui vivent en Californie et qui n’en sont pas à leurs premiers feux de forêt n’hésitent pas à comparer ce qu’ils voient ces jours-ci à des scènes tirées des meilleurs films de science-fiction.

« Mercredi, c’était vraiment comme le film Blade Runner 2049 [à San Francisco]. Les gens qui voyaient des photos et qui ne sont pas d’ici pouvaient penser que c’était du Photoshop. Aujourd’hui, c’est mieux. On peut parfois voir le soleil », explique Patrick Beaulieu, qui demeure en Californie depuis près de 20 ans. 

« On a l’impression d’assister à des scènes d’apocalypse, ajoute Marie-Joelle Parent, productrice au contenu pour l’application Pinterest établie à San Francisco. La qualité de l’air est tellement mauvaise qu’on n’est pas sortis depuis des jours avec le bébé », raconte la maman du petit Henri né il y a 13 semaines. 

Le Québécois Patrick Beaulieu devant la ville de San Francisco, encore cachée sous ce voile de fumée vendredi.
Photo courtoisie, Patrick Beaulieu
Le Québécois Patrick Beaulieu devant la ville de San Francisco, encore cachée sous ce voile de fumée vendredi.

20 000 pompiers

Depuis trois semaines, des feux de forêt ravagent la côte ouest américaine. 

Vendredi, plus de 20 000 pompiers luttaient contre les flammes qui font des dégâts en Californie, en Oregon et dans l’État de Washington. Les incendies ont déjà fait au moins 16 morts cette semaine et forcé un demi-million de personnes à évacuer les zones menacées. 

Il était impossible d’évaluer l’étendue réelle des destructions, de vastes régions étant encore inaccessibles. Les secours redoutent de voir le bilan des décès s’aggraver. 

Dans le nord-ouest de la Californie, l’incendie baptisé August Complex Fire, qui fait rage depuis le 17 août, est officiellement devenu le plus étendu de l’histoire dans cet État, avec plus de 302 000 hectares brûlés. 

Le ciel de Los Angeles n’avait rien de hollywoodien vendredi, à part pour le tournage d’un film catastrophe.
Photo courtoisie, Maxine Gervais
Le ciel de Los Angeles n’avait rien de hollywoodien vendredi, à part pour le tournage d’un film catastrophe.

Jamais vu ça

Mariée à un pompier américain, Maxine Gervais a été témoin de bien des feux de forêt depuis son déménagement en Californie il y a 14 ans, mais jamais d’une situation comme celle-ci. 

« On vit peut-être d’une façon précoce ce à quoi ressemblera la Terre dans quelques années en raison des changements climatiques », croit celle qui travaille à Hollywood dans le milieu du cinéma.

« C’est épeurant quand on voit tous ces feux, mais je crois que la population est de plus en plus sensibilisée au fait que notre planète peut devenir une boule de feu, et le changement climatique accentue le risque, dit Daniel Kneeshaw, professeur à l’UQAM, spécialiste des changements climatiques et des forêts. Il y a eu cinq périodes de méga sécheresse au cours des derniers 1000 ans. Je crois que l’Amérique du Nord approche de ce type de période ».

– Avec l’AFP