/investigations/health
Navigation

Une enquête pas comme les autres

GEN-CHSLD-COVID-19
Photo Agence QMI, Joël Lemay Une image de notre incursion dans un CHSLD de Laval aux prises avec la COVID.

Coup d'oeil sur cet article

Quand on fait du journalisme d’enquête, on ne se fait pas que des amis.

• À lire aussi: Les héros de la première vague peuvent être fiers

• À lire aussi: Marquées par ce qu’elles ont vu dans un CHSLD

• À lire aussi: Déjà en mode embauche

Parlez-en à mes collègues qui mettent régulièrement en lumière des cas de gestion douteuse des fonds publics et des magouilles d’élus municipaux ou de fraudeurs véreux.

Leur travail difficile leur vaut parfois des menaces, souvent des mises en demeure, et de temps en temps des poursuites judiciaires. Mais ces journalistes et recherchistes chevronnés ne ménagent pas leurs efforts. Ils savent que leur travail est essentiel et vous permet, en tant que citoyens, de prendre des décisions plus éclairées.

Cette semaine, on change de registre. Laissez-moi vous présenter un reportage qui ne nous vaudra aucune insulte de la part de ceux qu’il met en vedette.

Ses protagonistes sont tout le contraire des criminels et autres individus aux mœurs louches auxquels nous nous intéressons habituellement. Ils sont les héros québécois de la pandémie de COVID-19, avec laquelle nous sommes aux prises depuis mars dernier.

La parole aux héros

Au cours des six derniers mois, la journaliste Marie-Christine Noël et le vidéaste Manu Chataigner ont utilisé toutes les ressources de notre Bureau d’enquête pour montrer la lutte au coronavirus comme vous ne l’avez encore jamais vue.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue des coréalisateurs Marie-Christine Noël et Manu Chataigner avec Pierre Nantel à QUB radio:

Leur documentaire d’un peu plus d’une heure, intitulé Affronter l’inconnu, est accessible depuis jeudi à tous les abonnés de Club illico.

Il donne la parole aux courageux travailleurs qui ont aidé notre société à traverser la crise. Des médecins, bien sûr. Mais aussi un cuisinier, un facteur, des couturières, des parents qui, du jour au lendemain, devenaient des enseignants pour leurs enfants à la maison. Bref, des gens ordinaires qui se sont remonté les manches et ont rivalisé de travail et d’ingéniosité.

Vous pourrez d’ailleurs lire des portraits de ces héros et voir de superbes photos d’eux aux pages 22 à 25 de cette édition.

Dans Affronter l’inconnu, notre Bureau d’enquête vous entraîne en plein cœur de la zone chaude du CHUM, là où sont soignés des patients infectés. Vous verrez également comment un aréna de hockey à Laval, la Place Bell, a été transformé en hôpital de fortune. Des images inédites.

On y constate également toute la détermination d’un groupe de couturières montréalaises qui ont réussi à produire des centaines de milliers de masques en tissu alors que bien peu croyaient qu’elles pourraient y parvenir. 

De longue haleine

Recueillir tous ces témoignages et ces images n’a pas été facile. Mais au fil des semaines et des entrevues, les héros se sont confiés. Marie-Christine Noël a même enfilé ses habits de préposée aux bénéficiaires pour montrer la réalité dans une résidence pour personnes âgées, munie d’une mini caméra.

« C’est un devoir de mémoire. [...] On voulait surtout souligner le travail des travailleurs de la santé et des travailleurs un peu partout au Québec », a-t-elle expliqué cette semaine en entrevue à Salut Bonjour.

Je lève mon chapeau aux héros de la pandémie, et aux membres de notre Bureau d’enquête qui nous permettent d’apprécier encore plus leur contribution. 

Jean-Louis Fortin, Directeur du Bureau d’enquête