/sports/tennis
Navigation

Bouchard s'incline en finale à Istanbul

Coup d'oeil sur cet article

La Québécoise Eugenie Bouchard n’a pas été en mesure de mettre la main sur son deuxième titre en carrière sur le circuit de la WTA, dimanche, puisqu’elle a perdu la finale du Championnat de tennis d’Istanbul.

La joueuse issue des qualifications a été vaincue par la Roumaine Patricia Maria Tig en trois manches de 2-6, 6-1 et 7-6(4).

La dernière fois que Bouchard a soulevé un trophée, c’était à Nuremberg en mai 2014. Il s’agissait également d’une première finale pour la représentante de l’unifolié depuis le tournoi de Malaisie en février 2016.

Dans son affrontement du jour, la 272e joueuse au monde a sauvé six balles de championnat pour forcer la tenue d’un bris d’égalité.

En retard 40-0 à deux reprises, soit aux 9e et 12e points de l’engagement ultime, la native de Westmount a fait preuve de détermination et n’a jamais abandonné.

Bouchard a cependant été à court de miracles au bris d’égalité et s’est avouée vaincue.

«Genie» avait amorcé le match en force, brisant son adversaire dès la première occasion. Elle a refait le coup à la 88e raquette mondiale lors du dernier point du set initial.

Tig est toutefois revenue en force en deuxième manche et a outrageusement dominé sa rivale. Elle a d’ailleurs pris le service de Bouchard à trois occasions pendant le deuxième set.

La championne a poursuivi sur sa lancée au début de la manche ultime, se donnant une avance de 3-0. La persévérance de la Québécoise a toutefois donné un bon spectacle aux téléspectateurs. En l’emportant, Tig a ainsi obtenu son premier titre en carrière sur le circuit de la WTA.

Humble

C’est une Eugenie Bouchard humble et reconnaissante qui s’est présentée au micro dans les minutes qui ont suivi son revers.

«Wow, quel affrontement, a-t-elle dit. Je veux féliciter mon adversaire, Patricia, pour avoir si bien joué aujourd’hui [dimanche].»

«Je veux aussi remercier mon entraîneur [Tim Blenkiron] pour avoir été présent avec moi cette semaine et m’avoir aidée à m’améliorer tous les jours cette semaine, a poursuivi l’athlète de 26 ans. Je remercie également ma famille, mes amis et mes partisans de m’avoir regardée de la maison et de partout sur la planète. Vous vous êtes réveillés en plein milieu de la nuit pour regarder mes matchs, particulièrement ma mère. Merci, j’ai vraiment senti votre soutien.»

Bouchard a également tenu à souligner un geste posé par les organisateurs du tournoi.

«Finalement, je veux dire merci au tournoi pour m’avoir offert un laissez-passer pour les qualifications. Mon classement n’était pas assez bon pour me permettre d’être ici. Grâce à vous, j’ai eu la chance de jouer et de me rendre en finale. C’était une semaine mémorable à Istanbul et j’espère y revenir.»

En lui laissant cette chance, les organisateurs de l’événement lui auront finalement permis de faire un bond de 109 places sur l’échiquier mondial. Lundi, lors de la mise à jour du classement de la WTA, Bouchard sera au 163e échelon.