/sports/football
Navigation

La NFL est loin d’avoir convaincu Kaepernick

Coup d'oeil sur cet article

Aux yeux de l’ancien quart des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick, le message de dénonciation de la NFL relatif aux injustices sociales est teinté d’hypocrisie et représente davantage une opération de relations publiques qu’une pensée sincère. 

Inactif dans le circuit Goodell depuis 2016, l’homme de 32 ans est bien au fait des nombreux gestes de soutien faits par les joueurs et les entraîneurs avant les matchs de dimanche. Certains se sont agenouillés durant l’interprétation de l’hymne national des États-Unis, d’autres sont restés au vestiaire.

Toutefois, celui symbolisant, dans le milieu sportif américain, la bataille contre le racisme et la violence policière en a encore beaucoup à dire à l’égard de la ligue et il a donné en exemple un joueur vivant un peu la même situation que lui.

«Pendant que la NFL poursuit sa propagande en essayant de montrer qu'elle se soucie de la vie des Noirs, elle s’active à garder sur sa liste noire le nom d’Eric Reid, car il s’est battu pour la communauté noire, a-t-il commenté sur son compte Twitter. Eric a établi deux records de concession l’an passé et il est l’un des meilleurs joueurs défensifs de la ligue.»

Reid, 28 ans, demeure sans équipe en ce début de campagne. Il a amorcé chaque rencontre des Panthers de la Caroline en 2019, totalisant 130 plaqués et quatre sacs du quart.

Le demi de sûreté est un ex-coéquipier de Kaepernick chez les Niners, pour qui il a joué de 2013 à 2016. Après que celui-ci eut commencé à poser le genou au sol lors de l’hymne national, Reid a été le premier joueur à l’imiter. Les deux hommes ont conclu une entente à l’amiable avec la NFL, en février 2019, concernant leur grief quant à une possible collusion des propriétaires du circuit qui, selon eux, ne voulaient pas leur accorder un contrat en raison de leurs protestations.