/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Toronto: éclosion dans un bar de danseuses

Coup d'oeil sur cet article

Un bar de danseuses de Toronto est à l’origine de sept cas de COVID-19 recensés ces derniers jours, ce qui a amené la Santé publique à essayer de dresser une liste de ceux qui ont eu des «contacts étroits» avec l’une des personnes infectées. 

Parmi les cas déclarés au Club Paradise, six concernent des employées, le septième étant le patron du bar.

La Direction de la santé publique de la Ville Reine juge donc qu’il y a peu de chance que des clients aient pu être contaminés, mais elle exhorte quand même ceux qui ont fréquenté ce club entre le 29 août et le 10 septembre à rester en isolement.

Par communiqué, les autorités ont également indiqué s’être fiées au registre tenu par le personnel pour joindre le plus possible de gens qui ont été particulièrement proches d’employées.

Ceux-ci ont reçu l’ordre d’aller se faire dépister.

Or, comme les clients de ce genre d’endroit ont l’habitude de rester discrets, la médecin-hygiéniste en chef adjoint de Toronto, le Dre Vinita Dubey, a reconnu à la chaîne CP24 que 300 personnes qui ont visité le bar n’ont pu être identifiées.

La Santé publique de Toronto a, par ailleurs, fait savoir que deux visites au cours des dernières semaines ont permis de constater que le Club Paradise respectait les mesures de distanciation.

Le bar, situé dans le quartier de Brockton Village, a tout de même décidé de fermer ses portes pour les 14 prochains jours, a fait savoir la Santé publique.

Sujet tabou

Cette éclosion relance le débat autour de la réouverture des bars d’effeuilleuses en temps de pandémie.

À Québec, deux établissements ont récemment été pris en défaut, les policiers ayant constaté, lors de leur visite, qu’il y avait des «danses contact» qui faisaient fi des normes sanitaires.

Selon les règles en place au Québec, les danseuses peuvent s’exécuter à proximité des clients, mais seulement si elles portent la visière et le masque.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.