/weekend
Navigation

Woody Belfort: porté par la persévérance

Maryse Pagé
Photo courtoisie, Sylvain Plante Maryse Pagé

Coup d'oeil sur cet article

Privé en partie de l’usage de ses jambes, Woody Belfort, qui n’a d’autre choix que de se déplacer en fauteuil roulant en raison d’une forme de paralysie cérébrale infantile, ne joue jamais à la victime. Au contraire, il se surpasse constamment en prenant plaisir à relever de multiples défis physiques. En plus de jouer au basketball, il participe à des compétitions de culturisme et s’entraîne en callisthénie.

« Il s’agit d’un jeune homme habité par une très grande persévérance », confie l’auteure Maryse Pagé qui vient d’écrire la biographie de Woody Belfort. Pour réaliser son ouvrage, elle a passé tout l’été 2019 avec lui à le côtoyer et à le questionner sur son enfance et ses aspirations tant personnelles que professionnelles.

C’est lors de son passage à l’émission, Tout le monde en parle, en avril 2019, que Maryse Pagé a été touchée par cet homme courageux qui avait descendu les marches du célèbre plateau assis dans son fauteuil roulant, une belle entrée, où il a réussi à se faire remarquer. Après quelques recherches sur ce jeune athlète handicapé, l’idée d’écrire une biographie a jailli. « Je voulais le faire connaître davantage », précise l’auteure qui a également écrit la biographie de Martin Deschamps. Elle a ensuite frappé à la porte de son éditeur pour proposer son projet, où elle a reçu le feu vert. « Au départ, Woody se trouvait trop jeune pour faire une biographie », lance Maryse Pagé qui a réussi à le convaincre malgré cela d’embarquer avec elle dans cette aventure.

Toujours plus loin

Woody Belfort ne s’impose aucune limite et on dirait bien que son handicap n’est pas un obstacle pour se surpasser. « Je suis exigeant envers moi-même parce que je sais que je peux toujours aller plus loin », affirme le jeune athlète aujourd’hui âgé de 24 ans, surtout connu dans le Canada anglais, qui a déjà réalisé un bon bout de chemin tant dans le sport qu’en livrant des conférences. Outre l’idée d’acquérir une certaine célébrité, Woody a une liste d’objectifs plutôt longue. Il souhaite entre autres, serrer la main d’Arnold Schwarzenegger, devenir millionnaire avant l’âge de 30 ans, sauter en parachute et fonder une famille. « Il étudie les langues, il parle déjà français, anglais, créole, se débrouille en espagnol et souhaite parler plusieurs langues pour donner des conférences un peu partout dans le monde, souligne Maryse Pagé. Il poursuit ses cours d’allemand au cégep en plus de pratiquer le portugais et l’italien avec ses amis. Il a aussi l’intention de maîtriser au moins une langue asiatique, le cantonais, le mandarin ou encore le japonais. »

Son principal combat

Outre les défis personnels et professionnels que Woody Belfort souhaite réaliser, il milite également pour l’accessibilité dans le métro de Montréal pour les personnes handicapées. Une cause qui lui tient particulièrement à cœur puisqu’il s’agit d’un défi pour quiconque en fauteuil roulant d’emprunter le métro pour monter et descendre les escaliers. « Il se débrouille de différentes façons, mais le plus souvent c’est de glisser sur la rampe, complètement sur le côté, illustre Maryse Pagé qui a été frappée par la maturité émotionnelle de l’athlète. C’est celle qui l’incite à analyser, agir et mettre tous les efforts nécessaires afin de devenir une meilleure version de lui-même. »

Actuellement, sur les 68 stations de métro, 14 ont des ascenseurs, c’est seulement 20 % du métro complet qui est réellement accessible à tous. Woody a déposé un important nombre de plaintes à cet effet. La Société de transport de Montréal a pour objectif de doter 41 stations d’ascenseurs d’ici 2025, ce qu’il considère comme un pas vers l’avant, mais néanmoins insuffisant. Conscient qu’en tant que citoyen chaque voix compte pour faire avancer les choses, il ne baisse jamais les bras tout en appréciant chaque moment de bonheur que la vie lui apporte. 


♦ Maryse Pagé est également l’auteure de Raconte-moi le Cirque du Soleil.

♦ Elle a aussi écrit plusieurs romans jeunesse. Elle a récemment fait paraître Rap pour violoncelle seul. 

EXTRAIT 

<b><i>Woody Belfort</i></b><br/>
Maryse Pagé<br/>
Les Éditions de l’Homme<br/>
176 pages
Photo courtoisie
Woody Belfort
Maryse Pagé
Les Éditions de l’Homme
176 pages

« Chaque lundi, Woody continue à jouer au basket récréatif en fauteuil roulant. Il poursuit son rôle d’entraîneur auprès des plus jeunes et vise les Jeux paralympiques de 2024. “Je ne vois pas tellement les paralympiques plus gros que les Jeux du Canada. Pour moi, ce sera la même préparation mentale et physique. Je participerai à des camps d’entraînement à Toronto pour aiguiser mes bases et pour raffiner mon jeu en tant qu’athlète. Je suis un bon joueur, mais je sais aussi que j’ai beaucoup de choses à travailler avant de me rendre à ces jeux.” »