/sports/soccer/impact
Navigation

À un but de la finale

Une victoire mercredi soir à Vancouver suffira

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports À son 79e match dans les couleurs de l’Impact. Samuel Piette exulte en présence de Saphir Taïder après avoir marqué son premier but dans la MLS.

Coup d'oeil sur cet article

On pensait que l’Impact aurait besoin d’un miracle pour obtenir sa qualification en finale du Championnat canadien, mais avec une victoire de 4 à 2 sur les Whitecaps de Vancouver, hier soir, cette possibilité est très concrète.

• À lire aussi: Les prochains mois seront importants

Le Bleu-blanc-noir se doit encore de l’emporter contre ces mêmes Whitecaps mercredi. La victoire ferait en sorte que l’Impact serait à égalité avec le Toronto FC à 12 points. On devra alors aller au différentiel.

Toronto présente un différentiel de +4 alors que l’Impact se situe à +3.

Ainsi, une victoire de 1 à 0 mercredi soir est suffisante puisque les deux équipes auraient marqué neuf buts et qu’après le différentiel, on regarde le nombre de buts marqués à l’étranger comme bris d’égalité et celui-ci favoriserait l’Impact.

Des buts

Samedi, Thierry Henry assurait qu’il pensait d’abord à remporter le match avant de penser au nombre de buts que son équipe devait marquer. Ses hommes ont cette fois-ci su être décisifs.

Après trois ans et à son 79e match dans le maillot de l’Impact, Samuel Piette a enfin marqué son premier but dans la MLS en déviant du pied un centre de Saphir Taïder (51e minute). Il a ajouté une passe sur un but de Romell Quioto quelques minutes plus tard.

Les deux équipes ont terminé le match avec un homme en moins, Lucas Cavallini étant expulsé sur un second carton jaune et Emanuel Maciel recevant un rouge en raison d’un tacle inutile.

L’Impact filait vers une victoire par une bonne marge, mais Rudy Camacho s’est rendu coupable d’un but contre son camp.

But rapide

Theo Bair a ouvert la marque en prenant de vitesse Luis Binks pour croiser un tir que Clément Diop aurait probablement dû arrêter à la 7e minute.

Le Bleu-blanc-noir a ensuite commencé à s’imposer. Orji Okwonkwo a profité d’un tir sur le poteau de Romell Quaioto pour frapper le retour dans un filet vide pour créer l’égalité à la 15e minute.

Quioto a poursuivi son bon travail en provoquant un tir de pénalité sur une mauvaise glissade du gardien Thomas Hasal. Maladroit jusque là, Saphir Taïder a été précis en logeant une bonne frappe en milieu de filet pour briser l’égalité. 

Bulletin 

9/10: Samuel Piette

  • Son meilleur match sur le plan offensif qui est couronné par son premier but en carrière avec l’Impact en plus d’une passe. Il est de plus en plus à l’aise dans son nouveau rôle.

8,5/10: Romell Quioto

  • Autre bon match, se montre toujours menaçant dans la surface adverse et provoque un tir de pénalité en plus de marquer en étant bien placé. Il a une influence sur trois des quatre buts.

8,5/10: Zachary Brault-Guillard

  • Toujours volontaire dans son couloir, possède une belle qualité de centre. Il sauve un but assuré avec un arrêt du pied sur la ligne en fin de match.

8/10: Saphir Taïder

  • Il rate des occasions, mais il connaît un bon match avec un but et deux passes décisives.

7,5/10: Jukka Raitala

  • Un peu plus impliqué offensivement, ce qui est rafraîchissant. Joue la bonne partition en défensive.

7,5/10: Orji Okwonkwo

  • Il marque un but en étant au bon endroit, au bon moment. Il a assez bien animé son couloir.

7,5/10: Clément Diop

  • Il a paru en décalage sur le premier brut, posté trop profondément dans son but, mais il se reprend ensuite avec plusieurs arrêts importants.

7/10: Victor Wanyama

  • Il commet une perte de balle dangereuse devant son filet en début de rencontre, mais il est assez régulier par la suite.

7/10: Luis Binks

  • Il a un talent fou, mais il est aussi lent et quand il est confronté à un attaquant rapide, il est dans le pétrin comme on l’a vu sur le premier but du match.

6/10: Rudy Camacho

  • Il a fait un match correct, mais pour un second match consécutif, il commet une erreur qui mène à un but adverse.

5,5/10: Emanuel Maciel

  • Offre encore de bonnes balles vers l’avant, mais il effectue un tacle dangereux qui lui vaut un rouge direct plutôt stupide.
4
2
Montréal
Gardien:
Clément Diop.
Défenseurs:
Zachary Brault-Guillard, Rudy Camacho, Luis Binks, Jukka Raitala.
Milieu:
Samuel Piette, Victor Wanyama, Emanuel Maciel, Saphir Taïder, Orji Okwonkwo (remplacé par Shamit Shome à la 90e).
Attaquant:
Romell Quioto (remplacé par Lassi Lappalainen à la 86e).
Vancouver
Gardien:
Thomas Hasal.
Défenseurs:
Érik Godoy (remplacé par Jake Nerwinski à la 55e), Andy Rose, Derek Cornelius, Ali Adnan (remplacé par Cristián Gutiérrez à la 55e).
Milieu:
Leonard Owusu (remplacé par Cristian Dájome à la 55e), Michael Baldisimo, Russell Teibert, David Milinkovic (remplacé par Yordy Reyna à la 73e).
Attaquant:
Theo Bair (remplacé par Fredy Montero à la 55e), Lucas Cavallini.
But
VANCOUVER : Theo Bair (7e) MONTRÉAL : Orji Okwonkwo (15e), Saphir Taider (pénalty, 45e +1), Samuel Piette (51e), Romell Quioto (60e), Rudy Camacho (c.s.c.)
Cartons
Cartons jaunes VANCOUVER : Lucas Cavallini (24e), Cristian Dájome (69e), Michael Baldisimo (74e), Fredy Montero (86e) MONTRÉAL : Luis Binks (59e), Cartons rouges VANCOUVER : Lucas Cavallini (57e). MONTRÉAL : Emanuel Maciel (72e).
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
7
4
VAN
6
3
 
FAUTES
HORS-JEUX
MTL
16
1
VAN
18
1
 
COINS
MTL
4
VAN
6