/finance/business
Navigation

Geox Canada se protège de ses créanciers

Coup d'oeil sur cet article

Geox Canada, propriétaire des boutiques, chaussures et semelles du même nom partout au pays, vient de recourir à son tour à la protection de la loi canadienne sur la faillite et l’insolvabilité.

L’entreprise de Toronto, indirectement contrôlée par la société italienne Geox SpA, fait face à des dettes de presque 42 millions de dollars. Geox entend négocier les termes de ses remboursements par le dépôt d’une première proposition aux créanciers au cours des prochaines semaines.

Déjà, l’entreprise détail prévoit la fermeture de sept de sa trentaine de boutiques au Canada. Du nombre, six sont situées au Québec, notamment au Fairview Pointe-Claire, au Carrefour Laval, au Centre Rockland, aux Promenades St-Bruno, à la Place Ste-Foy à Québec, et au Premium Outlet Montréal, à Mirabel. L’entreprise compte également sur tout un réseau de boutiques en franchise.

Baisse de 54%

Geox dit continuer de croire en la présence physique de magasins, mais les souhaite mieux intégrées à une stratégie omnicanale. Ses ventes en ligne ont cru de 70% en 2019; et pendant les six premiers mois de 2020, ces dernières auraient augmenté de 104%.

En 2019, l’entreprise a réalisé des ventes au Canada de 51,13M$ (32,7M d’euros). Mais la Covid-19 l’a durement frappée. Pendant la première moitié de 2020, ses ventes n’ont atteint que 11,26M$ (7,2M d’euros), en baisse de 54% par rapport à la même période l’année précédente.

À titre de comparaison, ses ventes américaines n’ont décru que de 29% pendant la même période.