/finance/business
Navigation

Baie-Comeau: pas d'inquiétude après la fermeture d’une papetière en Estrie

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture d’une papetière appartenant à Kruger, près de Sherbrooke, n’inquiète pas outre mesure à Baie-Comeau, où un comité de relance planche sur le cas de l’usine Résolu de Baie-Comeau, à l’arrêt depuis mars.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, ne croit pas que le contexte de la fermeture de l’usine de Sherbrooke est le même que celui de Baie-Comeau. Il affirme que personne n’a baissé les bras dans le dossier, presque six mois après l’arrêt des machines à papier.

Le maire a dit être en contact constant avec la haute direction de l’usine. «Si Résolu n’avait pas voulu opérer son entreprise pour les années à venir, les avis de licenciement seraient déjà envoyés», a illustré le maire Montigny.

«On se retrouve dans un contexte, où à Kruger, en Estrie, [ils] ont pris la décision de fermer définitivement, ce qui n’est pas le cas pour Baie-Comeau, a-t-il indiqué. On salue la décision de la compagne de continuer de travailler sur un plan de relance.»

Toutefois, le président du comité de relance de la papetière, Marcel Furlong, s’interroge. Pour en avoir le cœur net, il désire que le gouvernement investisse dans une étude pour tracer l’avenir de la papetière de Baie-Comeau. Les résultats pourraient être connus d’ici la fin de l’année, si tout va bien.

«On voudrait que le gouvernement et la compagnie s’entendent pour donner un mandat à une entreprise spécialisée qui pourrait faire le tour des équipements et des installations pour essayer de trouver des solutions ou des opportunités pour modifier l’usage de l’usine et des équipements», a-t-il précisé.

«On travaille là-dessus actuellement en essayant de convaincre le gouvernement de participer au financement d’une telle étude», a ajouté M. Furlong.

Le président du comité de relance a fait savoir que plusieurs usines de pâtes et papier ont fermé leur porte à travers le monde au cours des derniers mois. Selon lui, c’est une bonne nouvelle quand la papetière redémarrera un jour.