/news/transports
Navigation

Stationnement à Montréal: 1000 places en moins pour les autos cet été

Stationnement à Montréal: 1000 places en moins pour les autos cet été
GUILLAUME PELLETIER 24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Près de 1000 espaces de stationnement payant ont été condamnés cet été à Montréal pour laisser place aux rues piétonnes installées par l'administration de la mairesse Valérie Plante.

Au cours des derniers mois, la Ville a réaménagé certaines artères pour qu'uniquement les piétons puissent y circuler, ce qui a évidemment empêché les automobilistes de se stationner sur ces segments de rue. 

Ces rues font partie du réseau de «voies actives sécuritaires» (VAS) installées par la Ville, en plus des nouvelles pistes cyclables.

Les élus montréalais sont toujours restés vagues sur le nombre de places de stationnement supprimées par les VAS, refusant notamment de répondre à des questions de l'opposition concernant le nombre de places de stationnement retirées.

Mais une compilation faite par le 24 Heures à partir d'une carte des places de stationnement tarifé sur rue de l'Agence de mobilité durable montre qu'environ 1000 places ont été supprimées pour accommoder les principales voies piétonnières, soit sur Mont-Royal, Sainte-Catherine, Saint-Denis et Ontario.

Plateau   

Sur l'avenue Mont-Royal, 362 espaces de stationnement payant ont été retirés entre Saint-Urbain et D'Iberville pour laisser toute la place aux piétons. Plusieurs commerçants en ont profité pour aménager leur terrasse sur la voie publique, et l'arrondissement a ajouté 243 places de stationnement de 120 minutes gratuit sur les rues transversales pour compenser.

«La piétonnisation de l'avenue a été un véritable succès; les compteurs enregistraient des moyennes hebdomadaires variant entre 16 300 17 400 piétons», a indiqué Sébastien Parent-Durand, directeur de cabinet du maire du Plateau, Luc Rabouin.

À compter du 28 septembre, l'arrondissement procédera au démantèlement de ces aménagements à la demande des commerçants.

Centre-ville   

Au centre-ville, 406 cases de stationnement ont été retranchées de part et d'autre de la rue Sainte-Catherine Ouest, entre les avenues Atwater et Union.

Depuis le début de juin, le trottoir nord de cette artère a été élargi pour faire place à du mobilier urbain et des espaces de stationnement gratuit pour les vélos entre autres.

Afin de limiter les impacts de ces aménagements sur l'accès au centre-ville, des stationnements de courte durée ont été ajoutés sur huit rues transversales aux abords de la rue Sainte-Catherine Ouest.

Non loin de là, la piétonnisation de la rue Saint-Denis a nécessité le retrait de 108 espaces de stationnement tarifé sur cette artère entre les rues Sherbrooke et Sainte-Catherine Est.

Hochelaga   

Dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, la piétonnisation de la rue Ontario, entre la rue Darling et le boulevard Pie-IX, a entraîné le retrait de 114 espaces de stationnement tarifé.

Ces nouveaux aménagements visent à offrir plus d’espace pour respecter les consignes sanitaires et à améliorer l’expérience d’achat local.

Au total, la piétonnisation de ces quatre artères très fréquentées à Montréal a amené le retrait de 990 places de stationnement tarifé.

Il ne s'agit toutefois pas d'un portrait exhaustif : des stationnements ont aussi été condamnés dans les derniers mois sur d'autres artères montréalaises de moindre importance.