/entertainment/tv
Navigation

Transformations pandémiques

La COVID-19 a changé le visage de plusieurs émissions

Deux filles le matin
Photo courtoisie, TVA La COVID-19 a obligé des émissions à modifier leur décor et leur mobilier, comme Deux filles le matin.

Coup d'oeil sur cet article

Décor adapté, public absent ou parsemé, segments retranchés... La COVID-19 a changé l’allure de nombreuses émissions. C’est ce qu’on observe depuis quelques jours, alors que plusieurs rendez-vous familiers reprennent du service.

Lundi, grand jour de rentrée automnale pour TVA et ICI Télé, tous les animateurs ont démarré leurs émissions en détaillant les mesures qu’ils avaient prises pour s’assurer de respecter les fameux « 2 mètres de distance ». Un stratagème sans doute utilisé pour éviter de recevoir des messages de téléspectateurs aux aguets leur reprochant d’enfreindre des règles.

Durant Silence on joue, Patrice L’Écuyer s’est même arrêté pour souligner qu’ils avaient pris une pause (coupée au montage) pour nettoyer les plexiglas qui séparaient les concurrents entre deux rondes du même jeu de mime.

Parlant de Silence on joue, hormis quelques transitions maladroites, la version pandémie du quiz radio-canadien passe la rampe. Les deux canapés sur lesquels les participants s’assoyaient ont fait place à six fauteuils individuels. Chaque concurrent possède dorénavant son propre déclencheur pour répondre aux questions (attaché au poignet comme une manette de Nintendo Wii), et L’Écuyer a troqué ses cartons pour une tablette électronique.

Les changements les plus apparents touchent le mobilier.

À Deux filles le matin, qui vient d’entamer sa 21e saison à TVA, la table autour de laquelle Marie-Claude Barrette et compagnie prennent place a doublé de superficie, tout comme celle de Marc Labrèche à Cette année-là à Télé-Québec.

Quant à Ricardo, il tourne dorénavant son émission culinaire dans ses locaux à Saint-Lambert. Clin d’œil sympathique : pour lancer sa 19e année en ondes, le « gentleman trappeur » portait un t-shirt sur lequel étaient inscrites diverses conversions de 2 mètres : en pieds, en arpents, en km, en verges, etc.

À ICI Télé, l’environnement d’On va se le dire a également subi une transformation « coronavirale ». Un mur a été abattu et personne ne partage le même sofa.

Tricheur intact

Contrairement aux programmes précédemment mentionnés, Le tricheur a conservé son mobilier original, qui permettait la distanciation physique avant même qu’elle devienne un mode de vie.

Le populaire quiz de TVA n’est toutefois plus enregistré devant public. Des écrans ont été installés derrière Guy Jodoin pour pallier cette absence.

La plupart des émissions qui accueillaient des spectateurs l’hiver dernier ont fermé leurs portes pour adopter une formule plus intimiste. C’est notamment le cas de Génial ! avec Stéphane Bellavance et Martin Carli.

À Noovo, Julie Snyder fait exception en pilotant La semaine des 4 Julie devant une cinquantaine de personnes.