/sports/baseball
Navigation

MLB : des nouveautés là pour rester?

US-BALLPARKS-REMAIN-EMPTY-ON-WHAT-WOULD-HAVE-BEEN-BASEBALL'S-OPE
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, a mentionné que le format à 16 équipes instauré cette année pour les séries éliminatoires devrait être en vigueur dans les années à venir.

• À lire aussi: MLB: des «bulles» en place pour les éliminatoires

• À lire aussi: MLB : enfin des spectateurs?

Selon ce qu’a indiqué le quotidien Washington Post, le dirigeant a exprimé sa pensée devant un panel virtuel organisé par l’école de gestion de l’Université Hofstra, lundi. Il a notamment déclaré que les changements mis en place cette année avaient reçu l’appui d’une majorité de propriétaires, et ce, avant que la pandémie de COVID-19 ne les force à effectuer des modifications importantes au calendrier régulier et aux séries.

«Je pense qu’il y a beaucoup à souligner à cet égard et l’un de ces changements, je l’espère, deviendra une partie permanente de notre univers», a indiqué Manfred au sujet des éliminatoires.

En 1995, les grandes ligues ont autorisé la participation aux séries de quatre clubs dans chaque ligue. Puis, une autre formation a été ajoutée au sein de la Nationale et de l’Américaine en 2012.

Cette année, les deux premières équipes de chaque section seront admises, tout comme les deux meilleures troisièmes. Par ailleurs, les duels éliminatoires se dérouleront dans des bulles neutres – soit San Diego, Los Angeles, Houston et Arlington – à compter des séries de division. Notamment, la Série mondiale aura lieu au domicile des Rangers du Texas, le Globe Life Field.

D’autres décisions judicieuses?

Par ailleurs, Manfred a refusé de confirmer pour 2021 le retour du frappeur désigné dans les deux ligues et de la règle du coureur au deuxième coussin pour amorcer les manches de prolongation. Cependant, il estime que ces deux initiatives ont été fructueuses jusqu’ici.

«L’une des rares bonnes conséquences de cette pandémie, c’est que nous avons eu l’occasion d’essayer différentes choses étalées sur un an. Je crois que dans l’ensemble, ce fut très positif», a-t-il dit.