/sports/baseball
Navigation

Monarchie à l’honneur dans la LBJÉQ

Danny Prata
COURTOISIE Danny Prata

Coup d'oeil sur cet article

Le Royal, les Ducs et les Diamants sont les trois derniers clubs en lice dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ). 

Décidément, c’est sous le thème de la monarchie, que les représentants de Repentigny, Longueuil et Québec continueront de batailler pour la convoitée couronne.

Pour ce faire, un format éliminatoire inédit est en place, soit un tournoi à la ronde afin de déterminer les deux grands finalistes. Celui-ci est prévu ce samedi au parc Champigny, à Repentigny.

«C’est un format qui ne pardonne pas beaucoup, mais c’est le même pour tout le monde, a commenté le gérant du Royal, Danny Prata, dont l’équipe doit ouvrir les hostilités dès midi contre les Diamants de Québec. C’est sûr qu’il y aura une équipe malchanceuse en étant éliminée samedi, mais je peux comprendre la ligue d’avoir choisi ce format. Il faut se considérer chanceux d’avoir pu jouer au baseball en 2020 avec tout ce qui s’est passé avec la COVID-19.»

Le Royal négligé?

Pour se qualifier parmi les trois dernières formations, une équipe devait sortir vainqueur de sa section. C’est ce qu’a fait le Royal en balayant les puissants Bisons de Saint-Eustache en trois matchs au tour précédent.

Et maintenant, se dressent les Ducs et les Diamants! Après la journée de samedi, les deux meilleurs clubs de cette journée s’affronteront ultimement dans une série 3 de 5.

«La moyenne d’âge chez le Royal est tout juste en haut de 18 ans, nous sommes une jeune équipe, mais notre force, c’est la profondeur», a indiqué Prata, tout en reconnaissant que les adversaires sont coriaces.

Pour espérer gagner samedi, le Royal misera notamment sur les lanceurs partants Viktor Bergeron et Alexis Gravel, tandis que Philippe Breton pourrait être employé comme releveur dans les deux rencontres de son équipe.

Journée spéciale pour la famille Prata

Peu importe le dénouement de la journée de samedi, celle-ci sera certainement spéciale pour Danny Prata, puisqu’on rendra hommage au passage à son père Flavio, président d'honneur pour l'occasion et grand bâtisseur dans le monde du baseball à Repentigny. Une cérémonie protocolaire est notamment prévue avant le premier match de la journée.

«On apprécie que cette journée ait lieu à Repentigny, le Royal n’a rien demandé pour ça et la LBJÉQ l’a offert, a noté Danny. Pour mon père, il a mis beaucoup de temps et de travail avec le Royal depuis plus de 30 ans. J’espère juste qu’il sera assez en santé pour se déplacer. Il aime tellement ça être au baseball.»

«Nous sommes chanceux de compter sur la présence de M. Prata dans l’entourage du circuit depuis toutes ces années, a pour sa part souligné le président de la LBJÉQ, Rodger Brulotte. Il a tellement redonné aux jeunes au fil des ans et le baseball à Repentigny n’aurait jamais été le même sans la présence de Flavio.»