/auto/opinion
Navigation

Quel avenir pour le Salon de l’auto de Montréal?

Quel avenir pour le Salon de l’auto de Montréal?

Coup d'oeil sur cet article

En raison des strictes mesures sanitaires mises en place en lien avec la COVID-19, les organisateurs du Salon de l’auto de Montréal ont confirmé l’annulation de l’édition 2021 de l’évènement.

Le Salon de l’auto, traditionnellement présenté au Palais des congrès en janvier, sera remplacé par un Salon virtuel dont les détails demeurent à être confirmés.

Bien que cette annulation soit liée directement à la pandémie actuelle, il y a lieu de se demander quel est l’avenir des salons automobiles, autant à Montréal qu’ailleurs au pays et dans le monde. 

De passage au micro de Benoit Dutrizac à QUB Radio, le chroniqueur du Guide de l’auto Antoine Joubert a donné son opinion sur le sujet. Et à en croire ses propos, les salons devront se réinventer s’ils veulent survivre.

«Les salons automobiles tels qu’on les a connus, à mon avis, sont appelés à disparaitre. Avec la COVID, c’est juste une façon d’accélérer le processus», estime-t-il.

Antoine Joubert a rappelé que bien avant la pandémie, plusieurs salons de l’auto à travers le monde battaient de l’aile et que le Salon de Montréal lui-même a connu une baisse d’affluence au cours des dernières années. 

Au cours de cet entretien, il a également été question d’une Hyundai Elantra 2008 qui s’apprête à franchir le cap du million de kilomètres. Antoine Joubert était d’ailleurs de passage à l’émission Salut Bonjour cette semaine pour présenter ce véhicule aux côtés de la nouvelle Elantra 2021