/sports/fighting
Navigation

Alvarez veut continuer, mais...

L’ancien champion du monde a des conditions à remplir pour remonter sur le ring

Eleider Alvarez (à gauche) a été sévèrement malmené par Joe Smith jr le 22 août dernier à Las Vegas.
Photo courtoisie, Top Rank/Mikey Williams Eleider Alvarez (à gauche) a été sévèrement malmené par Joe Smith jr le 22 août dernier à Las Vegas.

Coup d'oeil sur cet article

Eleider Alvarez a signalé à son équipe et à son promoteur, Yvon Michel, qu’il souhaitait poursuivre sa carrière. Toutefois, avant de songer à son prochain duel, il aura des conditions strictes à remplir, selon ce que Le Journal de Montréal a appris.

Ce dénouement n’est pas une surprise. Le bruit court depuis quelques jours que le Québécois d’origine colombienne souhaitait disputer encore quelques combats avant d’accrocher ses gants pour de bon. 

Le boxeur de 36 ans a rencontré son gérant, Stéphane Lépine, son entraîneur, Marc Ramsay, et son promoteur, Yvon Michel, à plusieurs reprises depuis sa dure défaite subie contre Joe Smith Jr., le 22 août dernier, à Las Vegas. 

« On a eu des discussions franches avec lui, a mentionné Lépine lors d’une entrevue téléphonique avec Le Journal de Montréal. Pour lui donner un autre combat, il devra nous convaincre [lui et Ramsay] qu’il est encore prêt à faire les sacrifices nécessaires dans et à l’extérieur du gymnase.

« Pour sa part, Yvon ne met aucune pression et va attendre notre coup de fil. On sait qu’il pourrait nous trouver un combat demain matin. »

Conditions à respecter

Parmi les conditions, Alvarez (25-2, 13 K.-O.) doit notamment maintenir un poids respectable entre ses affrontements. 

Au début de ses derniers camps d’entraînement, Alvarez a fait osciller la balance autour de 215 lb. Il devait donc trouver une façon de perdre 40 lb en l’espace de six semaines pour respecter la limite de 175 lb à la pesée de son affrontement. 

On a appris que la coupe de poids avait été ardue avant son deuxième choc contre Sergey Kovalev. 

Il avait eu besoin d’un effort supplémentaire pour perdre les dernières livres afin de respecter la limite de poids. 

Au chapitre des conditions, Alvarez devra également faire du ménage dans sa vie personnelle. Depuis deux ans, ses problèmes nuisent à sa concentration pendant ses camps d’entraînement et ses combats. 

Ramsay présent

Après la défaite d’Alvarez contre Joe Smith Jr., Marc Ramsay n’avait pas hésité à livrer le fond de sa pensée au sujet de la suite de la carrière de son poulain. Il avait affirmé qu’Alvarez devait accrocher ses gants. 

Toutefois, l’entraîneur a décidé de poursuivre l’aventure avec le boxeur qu’il est allé chercher en Colombie, il y a plus de 10 ans. Alvarez n’aura aucune marge de manœuvre. Les conditions sont claires entre les deux hommes. 

« Je n’ai pas changé ma position depuis le dernier combat, a souligné Marc Ramsay lors d’un entretien téléphonique. Eleider m’a dit qu’il ne voulait pas finir sa carrière sur cette note. J’ai décidé de l’accompagner dans ce processus. 

« Par contre, il n’a plus le droit de tricher. Je ne ferai pas de gardiennage avec lui. Son éthique doit être professionnelle. Il ne doit pas seulement me démontrer qu’il veut, mais qu’il le peut. »

En plus de ces points, Ramsay a demandé une chose importante à Alvarez. 

« Il doit me faire la preuve qu’il prépare son après-carrière, a-t-il ajouté. Je ne veux pas seulement des paroles en l’air de sa part, mais bien des actions concrètes. S’il ne le fait pas, je vais débarquer. »

Après avoir respecté ces conditions à la lettre pendant plusieurs semaines, Alvarez pourra obtenir un combat. 

En raison du contexte de la pandémie et de sa fracture au nez subie dans son duel contre Smith Jr., le pugiliste ne peut pas penser à un retour sur le ring avant 2021.