/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

La Capitale-Nationale «frôle la ligne» du niveau d’alerte orange

Le directeur régional de santé publique prévient que les prochains jours seront cruciaux

depistage covid 16 sept 2020 Fleur de Lys 3
Photo Jean-François Racine Des gens ont attendu jusqu’à trois heures à bord de leur véhicule, hier, au centre commercial Fleur de Lys, afin de subir un test de dépistage.

Coup d'oeil sur cet article

De l’aveu même du directeur régional de santé publique, la Capitale-Nationale est «sur la ligne» entre le niveau d’alerte jaune et l’orange, point de bascule qui sonnerait notamment le glas des bars et des salles à manger de restaurant. Le week-end déterminera de quel côté versera la région.

• À lire aussi: 3 heures d’attente pour un test

• À lire aussi: Le privé appelé en renfort pour les tests

«Au moment où l’on se parle, disons que l’on frôle la ligne», confie le Dr Jacques Girard, directeur de santé publique par intérim de la Capitale-Nationale, ne pouvant confirmer pour le moment ce qui attend la région.

«De façon générale, je crois qu’on est encore dans un scénario de code jaune, mais il ne faudra pas grand-chose pour basculer», prévient-il, parlant d’un passage au niveau orange comme d’un «pas en arrière».

Le médecin explique qu’un changement de niveau d’alerte doit provenir d’une analyse sur sept jours, ce qui rend la fin de semaine à venir primordiale pour la suite des choses.

Après des journées à 60 cas lundi et mardi, puis un bilan à 53 cas hier, le Dr Girard avise qu’on ne peut repartir à la hausse.

«Actuellement, le nombre de nouveaux cas est stable, même si très élevé. Je reste inquiet parce qu’on veut toujours que ça évolue à la baisse, mais si ça devait repartir à la hausse, là ça deviendrait inquiétant [pour le rehaussement du niveau d’alerte]», soutient le directeur régional.

Aux citoyens de choisir

La balle est donc dans le camp des gens de Québec.

Parce qu’actuellement, environ 80 % des nouveaux cas proviennent de la transmission communautaire et non des lieux d’éclosion.

«Comment ça se transmet ? C’est beaucoup les rassemblements privés», insiste Jacques Girard.

«Ce qu’on organise chez soi, à la maison, un barbecue, une épluchette de blé d’Inde, il faut vraiment faire attention. On demande aux gens d’être très stricts, même s’ils reçoivent des gens qu’ils aiment beaucoup.»

Demandant aux citoyens de redoubler de prudence, le Dr Girard ne souhaite toutefois pas s’avancer sur les mesures répressives qui pourraient être appliquées plus fermement. Notamment quant aux manifestations contre les mesures sanitaires, comme celle qui a eu lieu mardi à Québec.

«On respecte les convictions que peuvent avoir ces gens, mais on leur demande de comprendre pourquoi on prend ces mesures et on leur demande de les respecter. Pour ce qui est de forcer la note, ça appartient au gouvernement et aux ministres», affirme le directeur de santé publique.

Un nouveau décès

Dans son bilan quotidien, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a confirmé qu’un décès supplémentaire s’ajoutait sur son territoire.

Il s’agit à nouveau d’un résident de Place Alexandra, le troisième à décéder à cet endroit cette semaine.

Pour ce qui est de la pression sur le système hospitalier, elle est toujours stable alors que cinq personnes sont aux soins intensifs dans la région.

Un total de 26 personnes sont actuellement hospitalisées. 

Le bilan des derniers jours dans la région de Québec     

Nouveaux cas :  

  • Lundi : 60  
  • Mardi : 60  
  • Mercredi : 53   

Total de 2677 personnes infectées 

200 décès 

Éclosions en lieu d’hébergement :  

  • Résidence Clairière du Boisé : 6 usagers, moins de 5 employés    
  • RPA Place Alexandra : 40 usagers, 13 employés, 3 décès    
  • Centre Louis-Hébert : 1 usager, moins de 5 employés    
  • RPA Kirouac : 14 usagers, moins de 5 employés     
  • RPA Humanitae : 4 usagers, 6 employés    
  • Résidence La Belle Époque : 1 usager, moins de 5 employés        

Éclosions dans des bars :  

  • La Souche Limoilou : 19 cas cumulés    
  • Le Kirouac : 72 cas cumulés    
  • Pub X : 9 cas cumulés    
Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.