/world/america
Navigation

Mexique: Lopez Obrador ne veut pas polémiquer avec Donald Trump

Mexique: Lopez Obrador ne veut pas polémiquer avec Donald Trump
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Andres Manuel Lopez Obrador s’est refusé, jeudi, à polémiquer avec le président américain, Donald Trump, qui a critiqué le gouvernement mexicain pour son manque d’action dans la lutte contre le trafic de drogue. 

L’élection présidentielle aux États-Unis «est proche» et cette déclaration de Donald Trump «ne mérite pas de réponse irréfléchie ou intempestive», a déclaré le chef de l’État mexicain lors de sa conférence de presse quotidienne.

«Nous avons de bonnes relations avec le gouvernement des États-Unis et nous ne voulons pas engager une confrontation», a-t-il dit.

Mercredi, le président américain avait déclaré, dans un mémo publié par la Maison-Blanche, que si le gouvernement mexicain n’apportait pas la preuve de progrès substantiels dans la lutte contre le trafic de drogue, «il courrait le risque sérieux de ne pas être reconnu comme ayant respecté ses engagements en matière de lutte contre le trafic de drogue».

Donald Trump avait déjà menacé, en 2019, de retirer le Mexique de la liste des pays agissant contre le trafic international, ce qui le couperait de financements internationaux.

M. Lopez Obrador a indiqué que le ministère des Affaires étrangères mexicain réagirait sur le sujet et qu’il avait conseillé à son ministre, Marcelo Ebrard, de faire preuve «d’amour et de paix».

Le Mexique est à la source de presque toute l’héroïne et les méthamphétamines saisies aux États-Unis, et constitue une voie de transit pour la majeure partie de la cocaïne disponible dans le pays, selon les agences américaines.