/entertainment/movies
Navigation

4 choses à surveiller aux Emmy Awards

La grand-messe des États-Unis aura lieu samedi

WE 0627 DOSSIER TV 
Schitt's Creek
Photo courtoisie, CBC La production canadienne Schitt’s Creek est en compétition.

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs regarderont les Emmy Awards pour plusieurs raisons samedi. La liste des gagnants revêt évidemment un certain intérêt, mais en raison du contexte dans lequel s’inscrit ce gala (COVID-19, élections, feux de forêt, tensions raciales), elle pourrait être reléguée au deuxième plan.

Netflix et compagnie

Les plateformes de visionnement sur internet dominent les nominations cette année. Netflix trône en tête avec 160 mentions, un record. Le géant mondial du streaming surpasse l’habituel chouchou de l’Académie, HBO, qui arrive au deuxième échelon avec 107 citations. NBC complète le top 3 avec 47 nominations, preuve qu’une chaîne généraliste peut encore produire de bonnes émissions.

Il sera intéressant de comparer les performances des services de vidéo sur demande. Tout indique que Netflix sortira gagnant, mais Prime Video (31), Hulu (26), Disney+ (19) et Apple TV+ sont également bien placées pour tirer leur épingle du jeu.

Jimmy Kimmel animera la cérémonie.
Photo courtoisie
Jimmy Kimmel animera la cérémonie.

Ô Canada !

Au cours des dernières années, plusieurs téléspectateurs québécois ont regardé les Emmy pour suivre les performances de Jean-Marc Vallée, réalisateur des séries américaines Big Little Lies et Sharp Objects. La deuxième saison de Big Little Lies ayant été écartée des catégories majeures malgré cinq nominations, nos yeux se tourneront vers Schitt’s Creek, une excellente production canadienne du réseau CBC qui pourrait conclure son incroyable parcours en s’illustrant du côté des comédies. 

Son brillant quatuor d’acteurs (Catherine O’Hara, Eugene Levy, Annie Murphy et Dan Levy) mérite certainement quelques statuettes dorées.

Le triomphe annoncé de Watchmen

Dans une année où l’on parle beaucoup du mouvement Black Lives Matter et d’inégalités raciales, on voit mal comment l’Académie pourrait priver Watchmen (Les gardiens) des grands honneurs du côté des séries limitées. Aussi inventif que poignant, ce drame de science-fiction, qui ouvre la marche avec 26 (!) nominations, redéfinit les codes des œuvres de superhéros.

On gardera également un œil sur The Marvelous Mrs. Maisel (20 mentions), Ozark (18) et Succession (18), notre choix (et prédiction) pour gagner Meilleure série dramatique.

Le triomphe de Watchmen est attendu avec impatience.
Photo courtoisie, HBO
Le triomphe de Watchmen est attendu avec impatience.

Les stars à la maison

En raison du coronavirus, l’édition 2020 des Emmy Awards sera virtuelle. En d’autres termes, Jimmy Kimmel animera la cérémonie au cœur d’un Staples Center vide à Los Angeles. 

Quant aux finalistes, ils seront chez eux, armés de caméras dernier cri fournies par l’Académie, de façon à prendre part aux célébrations à distance. 

Au total, 130 caméras ont été distribuées. Micro, ordinateur portable et anneau lumineux inclus.

Au Québec, les organisateurs des Prix Gémeaux (qui auront également lieu dimanche) ont considéré cette option au début des préparatifs du gala, en début d’été. Ils l’ont rejetée parce qu’elle représentait un cauchemar de gestion, sans compter un potentiel élevé de bogues techniques.

Reste à voir comment les Américains s’en sortiront...


Les 72es Emmy Awards seront présentés dimanche dès 20 h à CTV et à ABC.