/lifestyle/food
Navigation

L’automne entre les vignes

Coup d'oeil sur cet article

Sécateur à la main, répondant à l’appel des raisins, les apprentis vendangeurs se faufileront bientôt entre les vignes gorgées de généreuses grappes à récolter. Voici cinq vignobles québécois prêts à vous initier !

Vignoble Rivière du Chêne

Photo courtoisie, Vignoble Rivière du Chêne

Vendangeurs d’un jour

Toutes les fins de semaine, jusqu’au lundi de l’Action de grâce, le Vignoble Rivière du Chêne dans les Basses-Laurentides accueille des vendangeurs d’un jour. Pour le vigneron-propriétaire Daniel Lalande, cette activité, qui permet aux participants de « démystifier le métier de vigneron, de sentir la passion, de goûter le raisin », contribue au développement de l’industrie. « On forme des ambassadeurs de notre marque, le vin du Québec », dit-il. Les apprentis vendangeurs reçoivent une petite formation, un dîner au pied des vignes leur est offert par la maison, puis la journée se termine avec la visite guidée du vignoble, une dégustation de vins et le tirage de prix de présence. Tous repartent avec la fierté d’avoir contribué aux vendanges des 160 000 plants de vignes que possède ce vignoble incluant ceux de La Cantina, Vallée d’Oka. Réservation (gratuite) obligatoire.

Photo courtoisie, Vignoble Rivière du Chêne

Photo courtoisie, Vignoble Rivière du Chêne

Photo courtoisie, Vignoble Rivière du Chêne

Coordonnées:

Vignoble Domaine Bresee

Photo courtoisie, Vignoble Domaine Bresee

Entre les bœufs et les vignes

Tout en profitant d’une vue panoramique rythmée par la chaîne de montagnes Sutton, le Vignoble Domaine Bresee, en Estrie, réunit des vignes, des bœufs, des étangs et des sites bucoliques pour faire un pique-nique. Les dates des vendanges viennent tout juste d’être annoncées et déjà, les places s’envolent. Les 19 (complet), 20, 26 et 27 septembre, au coût de 25 $, les 50 vendangeurs inscrits seront accueillis dès 9 h (jusqu’à 15 h) pour récolter. L’équipement sera fourni, de même que le repas, un verre de vin souvenir et une bouteille de leur cave. Gants, chapeaux et crème solaire seront de mise ! En plus des ceps, les terres du domaine hébergent des bœufs charolais originaires de la France, dont la viande est délicieusement tendre, sans hormones ni antibiotiques ajoutés. Voilà un bon souper !

Photo courtoisie, Vignoble Domaine Bresee

Photo courtoisie, Vignoble Domaine Bresee

Photo courtoisie, Vignoble Domaine Bresee

Coordonnées:

Vignoble Domaine L’Ange Gardien

Photo courtoisie, Vignoble L’Ange Gardien

Vendanges champêtres

Sur le plateau du Vignoble Domaine L’Ange Gardien dans la Capitale-Nationale, on admire les vignes se dressant devant le fleuve et l’île d’Orléans. Voilà un paysage champêtre des plus enivrants, réchauffé par la présence du fleuve qui permet de prolonger la période de mûrissement des fruits et d’augmenter leur taux de sucre, explique Lyne Leclerc, coactionnaire. Dès la fin du mois de septembre (date à venir sur internet), sept jours sur sept pendant environ quatre semaines, il sera possible de donner un coup de pouce pour les vendanges des 20 000 plants. À travers les ceps, on travaille de bon cœur, assis sur une chaudière, récoltant les grappes sans en laisser une derrière. À l’heure du dîner, chacun déguste son pique-nique, tout en goûtant au fruit de ses efforts, un verre à la main. Il est préférable de réserver (gratuit).

Photo courtoisie, Vignoble L’Ange Gardien

Photo courtoisie, Vignoble L’Ange Gardien

Coordonnées:

Domaine & Vins Gélinas

Photo courtoisie, Domaine & Vins Gélinas

Les hommes et la machine

Même si l’entreprise Domaine & Vins Gélinas, établie en Mauricie, possède désormais une vendangeuse pour récolter ses 16 hectares de vignes, il reste toujours des raisins qui ne peuvent être cueillis qu’à la main. Les vendangeurs y ont donc rendez-vous au début du mois d’octobre (restez à l’affût de la date en consultant le site internet), pour récolter et assister aux premières étapes de la vinification qui sont réalisées à l’extérieur, comme l’égrappage, le foulage et le pressage, explique le copropriétaire Frédéric Gélinas. Tout le matériel est fourni, il suffit d’apporter son lunch, qui pourra être arrosé de quelques gorgées de vin. Une belle journée s’annonce à travers les vallons, au milieu des couleurs d’automne, bercée par le microclimat offert par le lac Saint-Pierre qui retarde les gelées.

Photo courtoisie, Domaine & Vins Gélinas

Coordonnées:

Vignoble du Vent Maudit

Photo courtoisie, Vignoble Vent Maudit

Des raisins sur la table

La culture des raisins de table prend son envol au Québec, notamment en raison d’une variété de raisins rouges très prisée, la Somerset, dont les fruits sont sucrés, savoureux et sans pépins. À cette période de l’année, la récolte (le terme « vendanges » étant réservé aux raisins destinés à la vinification) commence ! Au Vignoble du Vent Maudit dans Lanaudière, 10 000 vignes produisent diverses variétés de raisins rouges, bleus et verts biologiques, dont six sont destinées à l’autocueillette. Jusqu’à la mi-octobre, des ciseaux et un panier vous y sont prêtés pour récolter des raisins sucrés, avec une pointe d’acidité, qui dévoilent beaucoup de subtilités en termes de saveurs, explique le propriétaire, Jean-François Chaussé. Certains les congèlent ou les déshydratent, d’autres les transforment en confiture ou concoctent des tartes. Fraîchement cueillis, c’est là qu’ils sont les meilleurs ! Inutile de réserver. Tarif selon le poids.

Photo courtoisie, Vignoble Vent Maudit

Coordonnées:

  • 690, rang Saint-Esprit, Sainte-Geneviève-de-Berthier, J0K 1A0
  • 450 803-2503
  • ventmaudit.com