/news/health
Navigation

Elle dénonce «de belles promesses» de Trudeau

Une femme qui lutte contre le cancer persiste pour demander la réforme de l’assurance-emploi

Émilie Sansfaçon
Photo courtoisie Émilie Sansfaçon lutte contre un cancer depuis près de trois ans. Elle interpelle à nouveau le gouvernement pour qu’il bonifie la période d’assurance-emploi.

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune femme de Québec qui lutte contre un cancer persistant appelle une fois de plus Ottawa à bonifier la période d’accès à l’assurance-emploi, frustrée par une absence d’actions après avoir rencontré le premier ministre Justin Trudeau en décembre.

• À lire aussi: Assurance-emploi: cancéreux à bout de patience

Émilie Sansfaçon, 31 ans, avait dénoncé l’inaction du gouvernement fédéral en octobre dernier dans les pages du Journal, jugeant insuffisante la période d’assurance maladie de 15 semaines consentie aux personnes malades par Ottawa. 

Or, malgré une rencontre avec Justin Trudeau le 9 décembre, rien ne s’est ensuivi. 

« Nous avons pris de belles photos. J’ai eu de votre part de belles promesses, de beaux engagements. Mais depuis ce temps-là, je n’ai rien eu de votre part », lance-t-elle dans une vidéo visionnée environ 20 000 fois depuis sa mise en ligne vendredi.

« On a besoin d’aide »

« Il m’a promis des choses et il n’y a rien qui s’est passé », a-t-elle indiqué en entrevue au Journal, samedi, elle qui combat un cancer colorectal depuis près de trois ans.

Si elle convient que la COVID-19 a pu changer la donne dans l’agenda du gouvernement, Émilie Sansfaçon interpelle à nouveau M. Trudeau pour qu’il bonifie, idéalement à 50 semaines, la période d’assurance-emploi. Une pétition signée par plus de 615 000 personnes, sur le site www.15semaines.ca, vient l’appuyer dans sa croisade.

« On a besoin d’aide. Les gens qui sont malades doivent pouvoir guérir dans la dignité. [...] Avoir du changement, c’est ce que je souhaite le plus au monde », insiste-t-elle. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Discours du Trône

Son message, espère-t-elle, résonnera durant le discours du Trône que doit prononcer Justin Trudeau le 23 septembre prochain, allocution au cours de laquelle il devra conserver la confiance du Parlement.

« Je souhaite que M. Trudeau ne m’abandonne pas comme il l’a déjà fait une fois », laisse-t-elle tomber.

Comparativement aux 15 semaines pour cause de maladie, l’assurance-emploi prévoit une indemnité durant 35 semaines pour les aidants naturels et 45 semaines suivant une perte d’emploi.