/sports/baseball
Navigation

LBJÉQ: Diamants et Ducs en finale!

Coup d'oeil sur cet article

Les Diamants de Québec et les Ducs de Longueuil ont accédé à la grande finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), samedi, au terme d’une journée forte en émotions, à l’issue de laquelle le Royal de Repentigny a subi l’élimination. 

Selon l’audacieux format, les trois équipes en place devaient s’affronter dans le cadre d’un tournoi à la ronde au parc Champigny de Repentigny. En inscrivant sept points face aux Ducs lors du deuxième match du jour, les Diamants ont d’abord obtenu leur laissez-passer. Jean-Christophe Masson, qui représente un espoir pour l’organisation des Blue Jays de Toronto, a notamment contribué à la victoire de 7 à 2 des Diamants, avec deux points produits.

«Je suis fier du caractère que nous avons démontré, a réagi le gérant des Diamants, Dominik Walsh, qui tentera de mener son équipe à une deuxième conquête consécutive dans la LBJÉQ. Ç’aurait été tellement facile de s’écraser après notre défaite [contre le Royal] en début de journée. On le répète souvent: c’est important d’avoir la mémoire courte au baseball.»

«Contre le lanceur [des Ducs] Xavier Leduc, on savait que ç’allait être difficile et pour le battre, il fallait le forcer à effectuer plusieurs lancers, a analysé Walsh, après la déterminante victoire des siens face à Longueuil. On a pris beaucoup de lancers contre lui et il a dû être retiré du match en cinquième manche.»

Rebondissant avec un spectaculaire gain de 12 à 2 contre le Royal pour conclure la journée, les Ducs ont toutefois survécu, tandis que le club de Repentigny a été éliminé, en vertu de la règle des points accordés par manche disputée. L’absence du prometteur lanceur Alexis Gravel, blessé, semble avoir été fatale pour le Royal, coulé, par ailleurs, par six erreurs en défensive lors de cette défaite.

Viktor Bergeron impressionne

Rendant l’élimination d’autant plus crève-cœur pour Repentigny, le lanceur Viktor Bergeron avait très bien fait pour le Royal dans le premier match du jour, accordant deux points, dont un seul mérité, en sept manches de travail. Il a également réussi sept retraits au bâton dans une surprenante victoire de 4 à 2 du Royal face aux Diamants.

«Viktor Bergeron était impressionnant, sa balle courbe avait beaucoup de mordant, a d’ailleurs fait remarquer Walsh, en rendant hommage à l’adversaire. C’est l’un des meilleurs lanceurs dans le junior élite quand il est en contrôle.»

La formation de Québec, championne en titre dans la LBJÉQ, et les Ducs, dont la dernière conquête remonte à 2006, s’affronteront maintenant lors d’une finale 3 de 5 au cours des prochaines semaines.