/world/opinion/columnists
Navigation

Le menteur et le réaliste

Coup d'oeil sur cet article

Les forêts brûlent comme jamais sur la côte ouest américaine. Les ouragans déferlent sur la côte est à une intensité et à un rythme jamais atteints. Chaque année, environ 200 000 Américains meurent précocement en raison de la pollution. Que font les candidats présidentiels pour préserver l’environnement ?

Lors de sa visite en Floride il y a 10 jours, Donald Trump n’a pas hésité à s’autoproclamer « président environnementaliste no1 ». Mais en trois ans, il a démantelé près d’une centaine de lois et de règlements destinés à protéger l’environnement. De son côté, Joe Biden a du mal à faire connaître son message en faveur de l’environnement. Pourtant, les changements climatiques bouleversent de plus en plus l’économie américaine.

1. Quel est le programme environnemental de Donald Trump ?

Trump n’a pas de programme environnemental comme tel. Il se vante d’avoir imposé un moratoire de 10 ans sur l’exploitation gazière et pétrolière le long d’une partie de la côte sud-est des États-Unis. Mais son bilan environnemental est tragique. Sous prétexte de réduire les trop longs délais d’approbations environnementaux pour divers projets, tels que la construction d’autoroutes, de pipelines ou d’usines, il a considérablement affaibli ou annulé de nombreuses lois environnementales. Par exemple, il a ôté plusieurs lois qui interdisaient ou restreignaient l’usage des pesticides. Il a affaibli les lois sur les déchets polluants des usines, autorisé ou facilité les forages pétroliers et gaziers dans des zones côtières ou des parcs naturels, abaissé les normes d’émission de gaz à effet de serre, retiré les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, empêché que les changements climatiques soient considérés dans la construction de nouvelles infrastructures, etc. En fait, Trump est le président anti-environnement par excellence.

2. Quel est le programme de Biden en environnement ?

Biden veut que les États-Unis deviennent les leaders mondiaux des technologies de l’environnement. Il pense que les États-Unis pourraient être carboneutres d’ici 2050. Son plan implique de gigantesques investissements en recherche, la création d’un organisme de surveillance des émissions de CO2, ainsi que le développement des énergies propres. Biden veut aussi que les États-Unis retournent dans l’Accord de Paris sur le climat et qu’ils l’améliorent. Il cible en particulier la Chine dont il dénonce les investissements en énergie sale.  

3. Quelle est la logique derrière chaque vision ?

La logique de Trump est simpliste : les problèmes de réchauffement climatiques, s’ils existent, ne sont pas provoqués par les humains (ce qui est faux). Il est plus important de faire de l’argent rapidement que de se préoccuper des problèmes occasionnés par les changements climatiques ou par la pollution. Biden, au contraire, pense que l’économie américaine s’en tirera beaucoup mieux à moyen et à long terme avec des mesures vigoureuses pour protéger l’environnement. 

4. Quel est l’impact des changements climatiques sur les États-Unis ?

Un groupe de 35 experts bancaires mandaté par le gouvernement Trump a produit au début septembre un rapport dévastateur. Ces experts concluent qu’il faut absolument incorporer les coûts des changements climatiques dans les prix pour que l’économie américaine ait une chance de survivre. 

5. Trump est-il seul à agir ainsi ?

Plusieurs pays autoritaires, dont la Chine, adoptent une logique similaire à celle de Trump pour leur développement économique, alors que les nouvelles technologies vertes existent. Ces technologies sont souvent à meilleur marché que les vieilles technologies polluantes. Les États-Unis peuvent montrer l’exemple et forcer le marché à évoluer dans la bonne direction.