/entertainment/movies
Navigation

Le film «La déesse des mouches à feu» couronné au FCVQ

Le film «La déesse des mouches à feu» couronné au FCVQ
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le film La déesse des mouches à feu d’Anaïs Barbeau-Lavalette a obtenu le Grand Prix pour un long métrage au Festival de cinéma de la ville de Québec qui se terminait dimanche soir. 

Adapté du roman du même nom écrit par Geneviève Pettersen, ce film a été décrit par le jury comme étant «fougueux, à fleur de peau, sensoriel». 

«Pour ses interprétations exceptionnelles, pour cette charge de vie bouleversante et inspirante. Une réalisation magique, enveloppante et profondément humaine», ont ajouté les jurés Anne Émond (réalisatrice et scénariste), Jacques Leblanc (comédien) et Geneviève Boivin-Roussin (comédienne) par communiqué. 

De son côté, Baamum Nafi de Mamadou Dia a récolté le prix de l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) pour un premier long métrage, une nouvelle récompense. 

Le prix Jury collégial a été attribué ex aequo à deux longs métrages: Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin et Sweet Thing d’Alexandre Rockwell. 

Pour les courts métrages, Ariane Lebed a mis la main sur le Grand Prix compétition internationale pour Olla.

Les prix du public pour les long et court métrages seront dévoilés dès que les résultats seront comptabilisés.