/news/coronavirus
Navigation

Poutine vante le vaccin russe contre le coronavirus à la tribune de l’ONU

Archives
AFP Archives

Coup d'oeil sur cet article

Le président russe Vladimir Poutine a vanté, mardi, à la tribune de l’ONU, le vaccin développé par son pays contre le coronavirus, se disant prêt au «partenariat», malgré le scepticisme d’une partie de la communauté internationale. 

• À lire aussi - Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi - COVID-19: Trump attaque la Chine à l’ONU

«Nous sommes absolument ouverts et résolus au partenariat», a déclaré M. Poutine dans une vidéo enregistrée et diffusée lors de l’Assemblée générale des Nations unies. 

  • Écoutez le chroniqueur de politique internationale Loïc Tassé avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio:  

«Nous sommes prêts à partager notre expérience et à continuer d’interagir avec tous les États et les structures internationales, y compris pour l’approvisionnement d’autres pays [en doses] du vaccin russe qui a prouvé sa fiabilité, sa sécurité et son efficacité», a-t-il poursuivi.

«La Russie est convaincue qu’il est désormais nécessaire d’utiliser toutes les capacités de l’industrie pharmaceutique mondiale afin de fournir aux citoyens de tous les États un accès gratuit à la vaccination dans un avenir prévisible», a souligné M. Poutine.

Il a également annoncé la tenue prochaine d’une «conférence en ligne de haut niveau avec la participation des gouvernements intéressés dans la coopération pour le développement d’un vaccin contre le coronavirus».

La Russie avait annoncé, début août, avoir développé le «premier» vaccin contre la COVID-19, mis au point par le centre de recherches moscovite Gamaleïa.

Baptisé «Spoutnik V» – une allusion au premier satellite artificiel de l’histoire conçu par l’Union soviétique –, le vaccin a été perçu avec scepticisme dans le monde, notamment parce que l'on n'avait pas procédé à la phase finale des essais au moment de son annonce.

Plusieurs hauts responsables russes ont annoncé avoir été vaccinés au Spoutnik V, à l’exemple du ministre de la Défense Sergueï Choïgou ou du maire de Moscou, Sergueï Sobianine. M. Poutine a affirmé qu’une de ses filles avait aussi été vaccinée.

Plus de 20 pays ont passé commande pour l’achat d’un milliard de doses du vaccin, selon le Fonds souverain russe, impliqué dans son financement.

De nombreux pays travaillent actuellement à la mise au point d’un vaccin contre le coronavirus, qui a fait près de 965 000 morts dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a toutefois dit ne pas s’attendre à une vaccination généralisée avant mi-2021.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres