/investigations
Navigation

Fuite chez Desjardins: le voleur de données allégué perd son condo

La propriété de l’ex-employé soupçonné d’avoir dérobé les informations sur les clients de Desjardins a été saisie

Sébastien Boulanger-Dorval
Photo d’archives Sébastien Boulanger Dorval.

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien employé de Desjardins soupçonné d’avoir volé les données personnelles des 4,4 millions de clients du mouvement n’est peut-être toujours pas accusé, mais il est bel et bien en train de tout perdre.

• À lire aussi: La fuite chez Desjardins, l’événement de 2019

• À lire aussi: Le voleur présumé de Desjardins de retour chez sa maman

Le prêteur hypothécaire de Sébastien Boulanger Dorval, cet ancien expert du marketing de Desjardins qui aurait dérobé les informations, compte revendre son condo de Beaumont, près de Lévis, pour se rembourser. La Capitale compte ainsi récupérer les quelque 160 000 $ qu’il lui doit.

En novembre déjà, l’institution financière avait enregistré un préavis d’exercice de ses droits sur la propriété de Boulanger Dorval. À l’époque, il avait manqué un paiement hypothécaire de 825 $.

Sans emploi

L’ex-employé de Desjardins a perdu son boulot en juin 2019, dans la foulée de l’enquête sur le vol massif d’informations sur les clients de Desjardins.

Même si le mouvement et la police le croient responsable du vol de données depuis le printemps 2019, la Sûreté du Québec n’a toujours pas pu arrêter Boulanger Dorval.

Selon les informations disponibles sur l’enquête, il a commencé dès 2017 à extraire de l’information des serveurs de Desjardins. Selon nos sources, il aurait eu accès directement aux données sans devoir contourner de système de sécurité.

De son côté, l’institution financière assure que son ex-employé a agi « à l’encontre des engagements qu’il avait pris avec la coopérative ».