/sports/soccer/impact
Navigation

Manque de conviction chez l'Impact

Le onze montréalais n’a pas été en mesure de suivre le tempo imposé par les «Revs»

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports Henry Kessler a gagné sa bataille avec Lassi Lappalainen pour la récupération du ballon.

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a disputé un match sans grande conviction et a subi un troisième revers d’affilée en s’inclinant 3 à 1 face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre, mercredi.

• À lire aussi: La fatigue pèse lourd sur l’équipe

Un peu à la traîne en fin de première demie, l’Impact a accordé deux coups de pied de coin consécutifs aux « Revs » et sur le second, Henry Kessler a contrôlé un ballon tombant pour décocher un tir bas contre lequel Clément Diop n’a pas eu le temps de réagir dans le temps ajouté (45+2).

Puis, les « Revs » ont doublé leur avance en revenant du vestiaire quand Gustavo Bou s’est trop facilement défait de Victor Wanyama pour décocher un bon tir qui a déjoué Diop à la 49e minute.

Fraîchement entré dans la rencontre, Diego Fagundez a triplé l’avance des siens en se retrouvant fin seul devant Diop, ayant été oublié par Karifa Yao, qui effectuait un premier départ et qui a autrement été assez bon. Lassi Lappalainen a sauvé l’honneur montréalais à la 86e minute.

En panne

Le Bleu-blanc-noir a ainsi accordé trois buts à une équipe qui n’en avait inscrit que 10 en 12 matchs cette saison. Les « Revs » ont du même coup doublé l’Impact et le New York City FC pour s’emparer de la sixième place dans l’Est.

Sans Romell Quioto, suspendu, l’Impact a, comme on s’y attendait, manqué de mordant.

Bojan s’est montré plus volontaire et a tenté de provoquer des choses, mais l’attaque a affiché un manque d’imagination qui ne s’opposait pas bien à une défensive aussi opaque que celle du Revolution.

Et pour être franc, cette équipe est fatiguée et semble commencer à manquer d’essence.

Il ne faut pas oublier que lors des trois dernières rencontres, toutes des défaites, l’Impact a accordé 10 buts et en a marqué seulement deux.

À court

Au rythme où vont les choses, l’Impact va vite se retrouver à court de personnel.

Après Saphir Taïder qui s’est blessé à l’entraînement mardi, c’était au tour d’Orji Okwonkwo de tomber au combat.

Le Nigérian a quitté la rencontre avant la demi-heure de jeu en se tenant l’arrière de la cuisse gauche.

Les noms d’Okwonkwo et de Taïder s’ajoutent à ceux d’Anthony Jackson-Hamel, de Steeven Saba, de Mathieu Choinière et de Ballou Tabla, qui sont tous blessés.

Avec les matchs qui vont continuer de s’enchaîner d’ici le 8 novembre, l’équipe pourrait avoir un problème d’effectif puisqu’il risque fort d’y avoir d’autres blessés.

3
1
New England
Gardien:
Matt Turner
Défenseurs:
Brandon Bye, Andrew Farrell, Henry Kessler, Alexander Büttner (remplacé par DeJuan Jones à la 30e).
Milieu:
Scott Caldwell, Kelyn Rowe (remplacé par Matt Polster à la 63e), Tajon Buchanan, Lee Nguyen (remplacé par Diego Fagundez à la 63e), Teal Bunbury (remplacé par Cristian Penilla à la 69e).
Attaquant:
Gustavo Bou (remplacé par Adam Buksa à la 69e).
Montréal
Gardien:
Clément Diop
Défenseurs:
Zachary Brault-Guillard, Karifa Yao, Luis Binks, Jukka Raitala, Jorge Corrales (remplacé par Maximiliano Urruti à la 64e).
Milieu:
Samuel Piette, Victor Wanyama, Emanuel Maciel.
Attaquant:
Orji Okwonkwo (remplacé par Lassi Lappalainen à la 27e), Bojan (remplacé par Amar Sejdic à la 79e).
But
N.-ANGLETERRE : Henry Kessler (45e +2), Gustave Bou (49e), Diego Fagundez (65e) MONTRÉAL : Lassi Lappalainen (86e)
Cartons
N.-ANGLETERRE : Andrew Farrell (41e) MONTRÉAL : Luis Binks (53e)
 
TIRS
ARRÊTS
NE
7
3
MTL
4
4
 
FAUTES
HORS-JEUX
NE
6
4
MTL
9
5
 
COINS
NE
14
MTL
4

 

Bulletin  

7,5 / 10
Zachary Brault-Guillard

Il a été encore une fois très impliqué sur le plan offensif sans négliger ses responsabilités défensives.

7,5 / 10
Emanuel Maciel

Son jeu dans les espaces restreints a été impeccable, ce qui a permis de dénouer certaines situations délicates. Sa passe a lancé Lappalainen en fin de match.

7 / 10
Luis Binks

Sa combativité est indéniable, il ne veut tout simplement pas que le ballon s’approche du filet de Clément Diop.

7 / 10
Samuel Piette

Il fait du bon travail dans l’entrejeu en coupant plusieurs actions adverses.

6,5 / 10
Karifa Yao

Bien qu’il en était à un premier départ, il a fait preuve d’aplomb et ne s’en est pas laissé imposer. Combatif dans sa surface.

6,5 / 10
Clément Diop

Il a été vif quand c’était nécessaire, mais il s’est retrouvé encore une fois laissé à lui-même dans des situations importantes.

6,5 / 10
Jorge Corrales

Il a apporté plus d’animation dans le couloir gauche, ce qui faisait défaut à l’équipe depuis quelques rencontres.

6,5 / 10
Victor Wanyama

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports

Il a donné de la stabilité en milieu de terrain, mais a échappé beaucoup trop facilement Bou sur le second but des « Revs ».

6 / 10
Lassi Lappalainen

Capable d’être explosif, mais il a fallu attendre la toute fin du match pour le voir peser sur l’accélérateur.

5,5 / 10
Bojan

Il s’est montré plus menaçant que lors de ses sorties précédentes. Il a joué plus souvent vers le but adverse, mais n’a pas semblé assez affamé.

5 / 10
Maxi Urruti

Il a touché peu au ballon et n’a pas apporté l’étincelle dont l’équipe avait besoin.

5 / 10
Jukka Raitala

Plus combatif, il s’est tout de même souvent fait doubler et son jeu avec le ballon a été trop lent.

N/A
Orji Okwonkwo

Il a décoché une puissante frappe de loin qui a donné du mal à Matt Turner. Difficile de le noter considérant qu’il a quitté le match en raison d’une blessure après un peu plus de 20 minutes.