/sports/hockey/canadien
Navigation

Le contrat de Karl Alzner sera-t-il racheté?

Le contrat de Karl Alzner sera-t-il racheté?
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Dès ce vendredi et jusqu’au 8 octobre prochain, les directeurs généraux de la Ligue nationale de hockey (LNH) peuvent procéder à des rachats de contrat. 

• À lire aussi: Rachats: les principaux candidats

Considérant que le plafond salarial n’augmentera pas en raison de la pandémie et des impacts financiers qu’elle a eus, plusieurs DG seront assurément tentés de faire un peu de place sur leur masse salariale.

Cela pourra bien être le cas de Marc Bergevin. Selon le site spécialisé capfriendly.com, le grand manitou du Canadien de Montréal dispose de 10 millions $ présentement. Il doit d’ailleurs s’entendre avec l’attaquant Max Domi et le défenseur Victor Mete sur de nouveaux pactes, eux qui deviendront joueur autonome avec compensation le 9 octobre prochain.

Afin de libérer de l’espace sur sa masse salariale, Bergevin pourrait décider de corriger l’erreur qu’il a faite le 1er juillet 2017. À l’époque, il avait octroyé un contrat de cinq ans et d’une valeur de plus de 23 millions $ à l’arrière Karl Alzner.

Le défenseur n’a disputé que 95 parties dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, y amassant un but et 12 aides pour 13 points. Relégué à la Ligue américaine après seulement neuf parties en 2018-2019, Alzner a principalement joué pour le Rocket de Laval depuis.

Il reste deux ans à l’entente qui lui rapporte 4,625 millions $ annuellement. Un rachat de son contrat signifierait des pénalités de 3,9 millions $ la saison prochaine, 1,9 million $ la suivante et 833 333$ pour deux autres années.