/entertainment/tv
Navigation

Double défi relevé avec l’album «La Voix chante»

Coup d'oeil sur cet article

Mitonner un album de «La Voix» avec maints artistes aux styles opposés constitue déjà un défi en soi. Ajoutez un impondérable appelé COVID-19, nécessitant la distanciation physique, et le processus devient d’autant plus complexe! 

L’album «La Voix chante», neuvième opus dérivé de la populaire émission, vient de paraître, avec ses 12 duos de candidats de la présente édition de «La Voix», qui s’approprient des chansons d’ici adorées des Québécois, pigées dans le répertoire de grandes plumes de la province (Dubois, Moffatt, Vallières, Bélanger, Piché, Rivard, De Larochellière, Michaud, etc).

Dans les démarches de création de la compilation, entamé en télétravail en mars, le réalisateur Toby Gendron devait non seulement associer les bonnes pièces aux bons interprètes et jumeler des duos cohérents, mais aussi gérer tous les aléas imposés par la pandémie. Le principal intéressé affirme que l’opération fut compliquée, mais l’estime aujourd’hui réussie.

«Il y a un peu d’histoire, dans cet album-là», lance Toby Gendron, qui juge que le défi technologique a été «très, très bien» relevé.

«Ç’a même été surprenant. Mon acolyte Sylvain Michel et moi, on travaillait dans le même studio, à 20 mètres de distance, avec un logiciel qui nous reliait ensemble au niveau vidéo et au niveau du son. On était chacun dans notre studio. Tout l’album s’est fait comme ça, à deux», raconte celui qui a jadis collaboré avec Diane Dufresne et Jean Leloup, entre autres.

Les voix des chanteurs, elles, ont été enregistrées dans d’autres studios, cet été. Chaque candidat avait son propre espace fermé doté d’une entrée personnelle, ce qui évitait à l’un et à l’autre de se rencontrer, même si les pièces sont interprétées en tandem sur le disque. Le casse-tête de la distanciation, qui s’accompagnait aussi du lavage de mains fréquent et autres mesures sanitaires, était ainsi résolu.

PHOTO COURTOISIE/Productions Déferlantes

Pas trop pop

Outre son contexte particulier d’enregistrement, l’album «La Voix chante» est le premier extirpé de «La Voix» rassemblant autant de talents assemblés en duos, observe Toby Gendron.

L’œuvre a aussi le mérite de promouvoir un matériel musical récent et non pas des vers d’oreille mille fois revisités, et s’écoute bien même si on n’a pas regardé «La Voix», selon lui.

«On ne voulait pas aller trop dans les vieux classiques. On voulait toucher aux auteurs-compositeurs-interprètes d’aujourd’hui. On essayait de couvrir un peu plus large. On ne voulait pas non plus être trop "pop" ; on ne visait pas les radios. On voulait simplement s’amuser en faisant de la musique à partir de pièces déjà magnifiques, en revenant aux racines et sans se soucier de l’aspect commercial.»

L’album «La Voix chante» est en vente en format physique et sur toutes les plateformes de téléchargement et d’écoute en continu depuis vendredi.

PHOTO COURTOISIE/Musicor

Les Directs dès dimanche! 

C’est l’ultime étape avant le couronnement de «la» voix de l’année au Québec: les Directs de cette huitième saison de «La Voix» s’amorcent ce dimanche, 27 septembre, à 19 h, et dureront quatre semaines, à TVA. Le ou la gagnant(e) de cette édition marquée par la pandémie sera connu(e) lors de la grande finale du 18 octobre. D’ici là, on nous promet des spectacles d’envergure avec plus d’une vingtaine d’invités comme Patrice Michaud, Corneille, Bobby Bazini, Marie-Pierre Arthur, FouKi et l’Orchestre symphonique de Québec, tous attendus dimanche, ainsi que d’autres artistes comme Fanny Bloom, Daniel Boucher, Ludovick Bourgeois, Marie Carmen, Louis-Jean Cormier, Lara Fabian, Half Moon Run, Geneviève Jodoin, Ariane Moffatt, Roch Voisine, Tyler Shaw, Vincent Vallières et 2Frères. Rappelons qu’aux Chants de bataille présentés la semaine dernière (appréciés par 1 459 000 téléspectateurs, selon les données préliminaires de Numeris), Michaela Cahill (équipe Marc Dupré), Tom-Éliot Girard (équipe Cœur de pirate), Karolane Brisson (équipe Garou) et Malia (équipe Pierre Lapointe) ont obtenu leur laissez-passer pour la suite de l’aventure.

PHOTO COURTOISIE Musicor

Les duos de l’album 

Comme un millions de gens (Claude Dubois) - Allison Daniels et PETiTOM

À hauteur d’homme (Vincent Vallières) - Clément Jacques et Alex Burger

Point de mire (Ariane Moffatt) - Catherine Laurin et William Fontaine-Jalbert

L’escalier (Paul Piché) - Philippe Tremblay et Tom-Eliot Girard

Sortez-moi de moi (Daniel Bélanger) – Suzie Villeneuve et Vidjay Rangaya

Ensemble (Corneille) – Malia et Jason Valentino

Un trou dans les nuages (Michel Rivard) – Josiane Comeau et Gabriel Langelier

Nous après nous (les Sœurs Boulay) – Flora Stein et Joffré Charles

Souvent, longtemps, énormément (Diane Tell) – Laurie Drolet et Marie Luce

La saison des pluies (Patrice Michaud) – Beth Cossette et Francis DeGranpré

Si fragile (Luc De Larochellière) – Katrine Sansregret et Karolane Brisson

Je n’irai pas ailleurs (France D’Amour) – Michaela Cahill et Gabriel Forest