/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

[EN DIRECT] Tous les développements de la pandémie

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de la COVID-19 bouleverse nos vies depuis plusieurs mois. 

Vous retrouvez ici toutes les nouvelles au fil de la journée liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie.  

DERNIER BILAN

PLANÉTAIRE

Cas : 32 747 374
Décès : 992 946

CANADA

Cas : 151 671, 71 005 au Québec

Décès : 9262, 5821 au Québec

TOUTES LES NOUVELLES

22h43 | Le passage en zone orange n’a pas empêché des milliers de Québécois d’envahir les champs pour aller cueillir des pommes samedi, au grand bonheur des propriétaires de vergers qui assurent ne pas avoir de problèmes à faire respecter les mesures sanitaires.

Photo Didier Debusschère

22h29 | Le Service correctionnel du Canada a annoncé samedi soir qu’il allait suspendre à nouveau les visites ainsi que les permissions de sortir pour les prisonniers au sein de tous ses établissements au Québec afin de limiter l’exposition à la COVID-19 à l’intérieur de ses murs.

JEAN-PHILIPPE MORIN/LES 2 RIVES/AGENCE QMI

19h50 | Même si elles ont été épargnées par la première vague de coronavirus, des résidences privées pour aînés (RPA) prennent les mesures sanitaires au pied de la lettre pour éviter d’être frappées de plein fouet.

16h21 | L’État de New York, ancien épicentre de l’épidémie de COVID-19 aux États-Unis, a enregistré, pour la première fois depuis juin, plus de 1 000 cas de contamination en une journée, ont fait savoir samedi les autorités locales. 

AFP

15h57 | Relativement épargnées par la COVID-19 jusqu’ici, les Îles-de-la-Madeleine doivent maintenant faire face aux deux premières éclosions sur leur territoire depuis le tout début de la pandémie.

Photo d'archives Simon Clark

15h47 | Coronavirus: fermeture anticipée des bars à 23h à Bruxelles

Les bars et cafés de Bruxelles devront fermer leurs portes dès 23h à partir de lundi, ont annoncé samedi les autorités régionales, dans le cadre de nouvelles mesures restrictives face à la recrudescence de cas de COVID-19.

Cette fermeture anticipée de deux heures des lieux de consommation d’alcool ne concerne toutefois pas les restaurants, a précisé à l’AFP une porte-parole du chef de l’exécutif régional Rudi Vervoort, à l’issue d’une réunion de crise des bourgmestres bruxellois.

Tous les autres commerces vendant des boissons ou des aliments devront fermer à 22h et la consommation alimentaire sera interdite sur les marchés, a ajouté cette porte-parole, Nancy Ngoma. Les bourgmestres (maires) ont aussi décidé de renforcer le contrôle de l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, en particulier à la fermeture des bars.

Mercredi, l’exécutif régional avait annoncé que le port du masque ne serait plus obligatoire en extérieur partout à Bruxelles à compter du 1er octobre.

Cette obligation avait été imposée le 12 août sur tout le territoire de la région Bruxelles-Capitale, sans distinction de lieu ni d’horaire, suscitant des critiques.

Mais il sera obligatoire d’avoir un masque sur soi en permanence, a décidé la cellule de crise samedi. En dehors des zones très fréquentées où le port du masque reste obligatoire, il sera fortement recommandé dès que la distanciation physique n’est pas possible, et obligatoire dans les zones commerçantes et aux abords des écoles.

Du 16 au 22 septembre, 10 785 nouveaux cas ont été diagnostiqués en Belgique, dont 22 % à Bruxelles. Sur cette période, le taux de tests positifs au Covid-19 a atteint 9,5 %, un taux très largement au-dessus de la moyenne belge de 4,4 %, selon les données officielles.

En Belgique, pays de 11,5 millions d’habitants, les autorités recensaient samedi 110 976 cas de COVID-19 et 9 969 décès, un des plus forts taux de mortalité en Europe.

14h08 | La situation va de mal en pis à l’Hôpital de Granby, où les autorités ont signalé samedi qu’un troisième secteur du centre hospitalier est le théâtre d’une nouvelle éclosion.

Photo d'archives MICHEL ST-JEAN

14h07 | La France a enregistré plus de 14 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, un chiffre en légère baisse par rapport aux dernières 48 heures, mais le taux de positivité continue d'augmenter, selon les données publiées samedi soir par Santé publique France.

AFP

12h59 | La tendance à la hausse du nombre de cas de COVID-19 et du nombre d’hospitalisations continuait d’inquiéter les autorités de la santé publique, samedi, à travers le pays.

Photo AFP

12h55 | Dix personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés samedi à Londres lors d’une manifestation qui a rassemblé des milliers d’opposants aux restrictions prises au Royaume-Uni face à la résurgence du nouveau coronavirus, a annoncé la police.

AFP

12h22 | Une nouvelle étude sur l’impact de la COVID-19 chez les enfants suggère que leur système immunitaire inné détruit le coronavirus avant même qu’il puisse faire des dommages.

Joel Lemay

12h05 | Le Premier ministre britannique Boris Johnson a appelé samedi à l’unité contre de futures pandémies et a insisté devant l’ONU sur la nécessité de comprendre comment le nouveau coronavirus s’est répandu.

AFP

11h22 | La deuxième vague de la COVID-19 ne touche plus seulement les personnes âgées dans les CHSLD, mais touche toute la population dans toutes les régions du Québec.

11h03 | Le Québec rapporte 698 nouveaux cas et 7 décès supplémentaires, portant le total à 71 005 personnes infectées et 5821 morts depuis le début de la pandémie.

AFP

10h45 | Birmanie: forte hausse des cas de contamination à Rangoun.

Rangoun, capitale économique et plus grande ville de Birmanie, est confrontée à une flambée du nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus, le corps médical, déjà débordé par la situation, craignant des milliers de nouveaux cas dans les prochains jours, ont rapporté samedi des médecins et les médias.

La Birmanie, où le système de santé est l’un des plus précaires au monde, a été jusqu’à présent relativement épargnée par la COVID-19, avec moins de 400 cas officiellement recensés et six décès enregistrés en août.

Mais la diffusion du virus à partir de l’ouest du pays s’est accélérée et le nombre de cas de contamination a doublé chaque semaine, pour un total de 174 décès. Quelque 6000 personnes sont placées en quarantaine à Rangoun et samedi, les médias officiels ont rapporté que sept nouveaux centres avaient été construits pour isoler 1000 autres personnes.

« Nous estimons qu’il pourrait y avoir 10 000 nouveaux cas ici », a déclaré Ye Nyi Nyi Htut, médecin dans un établissement hospitalier de la ville. Le personnel médical autour de Rangoun est « épuisé » avec l’afflux des patients, a-t-il ajouté.

Des mesures strictes de confinement ont été imposées à Rangoun, qui risquent d’aggraver la situation des plus pauvres.

10h35 | La propagation de la COVID-19 reprend de plus belle et l’Organisation mondiale de la santé prévoit probablement 2 millions de morts, mais une bonne partie de population, celle du Royaume-Uni du moins, ne semble pas comprendre les dangers qui guettent l’humanité.

AFP

7h40 | L’Alberta explore l’option du prélèvement de salive comme nouveau moyen de dépistage de la COVID-19. Si les résultats sont convaincants, il sera possible de se tester soi-même, sans l’aide du personnel de la santé.

AFP

À LIRE | La Santé publique de Québec a ouvert une enquête, début septembre, sur des fêtards qui auraient fréquenté des bars tout en se sachant infectés. Ces irresponsables qui mettent à risque la santé des autres s’exposent à des amendes de 1000 $ à 6000 $.

Joël Lemay / Agence QMI

6h00 | [EN 5 MINUTES] Un américain sur deux dit non au vaccin.

5h24 | 16 000 décès liés à la COVID-19 prévus d’ici janvier au Canada.

Joël Lemay / Agence QMI

3h06 | Jusque-là relativement épargnées par la pandémie, les communautés autochtones sont confrontées aujourd’hui à une augmentation importante du nombre de cas de COVID-19.

FORTIN007/AGENCE QMI

0h00 | Deuxième coup dur pour des finissants qui ont terminé leur cinquième secondaire en pleine pandémie: plusieurs bals de finissants, qui avaient été reportés à cet automne, n’auront finalement pas lieu.

Photo courtoisie

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.