/news/society
Navigation

Les deux tiers des Britanniques défavorables au titre royal de Meghan et Harry

Les deux tiers des Britanniques défavorables au titre royal de Meghan et Harry
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Plus des deux tiers des Britanniques sont d’avis que le prince Harry et sa femme, Meghan Markle, devraient perdre leurs titres royaux. 

• À lire aussi: Trump s’en prend à Meghan Markle, souhaite «bon courage» au prince Harry

Car même s’ils se sont mis en retrait de la famille royale en début d’année, les deux époux demeurent, sur papier, duc et duchesse de Sussex, ce qui leur accorde encore quelques privilèges.

Or, un sondage commandé par le magazine satirique Tatler montre que 68% des Britanniques pensent que la reine devrait les démettre de ce titre, qui leur a été donné lors de leur mariage.

Depuis, Harry et Meghan ont non seulement renoncé à exercer leurs obligations royales, mais ils ont aussi quitté le Royaume-Uni pour s’installer aux États-Unis.

S’il est parti de la Grande-Bretagne en partie pour échapper aux paparazzis britanniques, le couple princier continue de faire parler de lui en Californie.

Meghan et Harry ont participé, dernièrement, à une initiative visant à promouvoir la participation électorale pour le 3 novembre prochain, lors du scrutin présidentiel aux États-Unis.

Même s’ils ne nomment jamais Donald Trump dans la vidéo à laquelle ils ont participé, le président américain a perçu cette initiative comme une attaque en règle. Un peu plus tôt cette semaine, il s’en est pris personnellement à Meghan Markle, souhaitant avec ironie «bon courage» au prince Harry.

Même si elle est d’origine américaine, 63% des Britanniques jugent que l’actrice devenue princesse ne devrait pas commenter la politique des États-Unis, toujours selon le sondage de Tatler, qui publiera tous les résultats de ce coup de sonde jeudi prochain.

On sait déjà que parmi les 4174 répondants, 35% vont jusqu’à prêter à l’ancienne star du petit écran des ambitions présidentielles.