/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Les résidences pour aînés se préparent à la deuxième vague

Coup d'oeil sur cet article

Même si elles ont été épargnées par la première vague de coronavirus, des résidences privées pour aînés (RPA) prennent les mesures sanitaires au pied de la lettre pour éviter d’être frappées de plein fouet. 

• À lire aussi: COVID-19: l'Auberge aux Trois Pignons vulnérable depuis au moins deux ans

• À lire aussi: COVID-19 dans les CHSLD: «Rien à voir avec le printemps dernier», assure Legault

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

La Résidence Élizabeth, à Montréal-Nord, ne veut pas se réjouir trop vite, mais aucun de ses 21 résidents n'a été infecté par le virus. Le printemps dernier, la direction a imposé un confinement avant même que le gouvernement le fasse.

«Les cas de COVID commençaient en Colombie-Britannique. Donc, dès lors, on a cessé les visites», indique Chantal Houle, adjointe administrative de la Résidence Élizabeth.

Depuis la première vague, il n'y a eu aucun relâchement. Lors des repas, la distanciation sociale n'a jamais cessé et le port du masque est obligatoire.

«Oui, j'ai peur du virus. J'ai peur que ça saute sur moi. Il est hypocrite... Il saute sur nous autres et il nous le dit pas!», confie Patricia Leblanc, une résidente.

Des équipes de nettoyage désinfectent régulièrement et les quatre préposés travaillent uniquement à la Résidence Élizabeth. Une infirmière du CIUSSS-du-Nord-de-l'Ile, elle, contacte quotidiennement cette résidence pour s'assurer que tout va bien.

«On fait un recensement au niveau des cas de COVID confirmés ou suspectés. On s'assure aussi que les directives ministérielles soient bien respectées», explique Rodnelly Rémy, une infirmière du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal qui fait un suivi régulier de l’état des résidents.

En cas d’éclosion, la Résidence Élizabeth a prévu isoler des malades au troisième étage et appeler des infirmières en renfort. 

Dans les 44 résidences privées pour aînés sur le territoire du CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal, plus de 200 cas ont été recensés pour 68 décès, a confirmé Line Coudry, directrice qualité et évaluation de l’organisme public.

«On reste chez nous»

Du côté de Station Est, résidence appartenant au Groupe Maurice et située dans l’est de Montréal, deux seuls cas de COVID-19 ont été recensés dans l’établissement qui compte 465 résidents. 

En plus du masque obligatoire, la résidence a agrandi la salle à manger et limité l’accès à la salle de cinéma.

«On ne veut pas retourner en confinement. C’est pour ça qu’on fait beaucoup plus attention que lors de la première vague», indique Brigite Ouimet, directrice générale de Station Est.

Un couple qui a passé trois mois en confinement se sent en sécurité, mais craint aussi la deuxième vague.

«On reste chez nous ou on affronte le mur. Alors, on n'a pas le choix: il faut rester chez nous», confie Noël-Yves Perron, un résident de Station Est.

-Avec les informations d'Harold Gagné

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.