/news/coronavirus
Navigation

Nouvelle éclosion à l’Hôpital de Granby

La situation va de mal en pis à l’Hôpital de Granby

 #6 Le financement des hôpitaux
Photo d'archives MICHEL ST-JEAN L'hôpital de Granby

Coup d'oeil sur cet article

La situation va de mal en pis à l’Hôpital de Granby, où les autorités ont signalé samedi une deuxième éclosion de COVID-19. 

• À lire aussi: Explosion des cas dans un CHSLD de Laval en 24 heures

Cette éclosion s’ajoute à celle rapportée jeudi, qui a fait un mort, ainsi qu’à la veille d’éclosion déclarée vendredi. Une veille d’éclosion concerne un cas d’infection, alors qu’une éclosion signale deux cas et plus.

Selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie-CHUS, la deuxième éclosion touche «au moins cinq cas», a dit la porte-parole Marie-France Thibault.

Jeudi, dans le cadre de la première éclosion, neuf cas avaient été confirmés, dont quatre chez les usagers et cinq chez le personnel. Ces derniers ont été retirés du travail et placés en isolement pour 14 jours à la maison.

On apprenait le lendemain la mort d’une personne liée à cette éclosion, ainsi que la veille d’éclosion dans un troisième secteur de l'Hôpital de Granby.

Selon le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, tous les usagers et les employés ont été dépistés. Deux autres dépistages massifs suivront pour s’assurer que le virus ne s’est pas développé par la suite.

«L’étape qui suivra est une grande désinfection, a dit Mme Thibault. Des équipes de contrôle des infections vont aussi s’assurer que les mesures nécessaires ont été prises pour éviter la propagation.»

Visites suspendues

Devant cette explosion de cas, les visites à l’Hôpital de Granby demeurent suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.